Archives par étiquette : cheval

SOS bulle d'amour accompagnement deuil animal

Atelier « L’univers des chevaux »

Approcher le poney ou le cheval en confiance

Pour les jeunes de 8 à 15 ans

Le 27 mai 2018 entre Nîmes et Avignon De 9H30 à 16H30

Au cours de cette journée, nous proposons une mise en situation avec les chevaux et les poneys pour étudier leur comportement et apprendre à interagir avec eux dans le respect et la sécurité. Des explications théoriques et des jeux en salle sont également au programme. Activité uniquement à pied, cette journée n’est pas un stage d’équitation. Elle peut cependant permettre aux participants de se mettre en confiance avec le cheval avant toute activité équestre.

Fondation Anna Evans

    Viens passer une journée avec eux pour apprendre à les observer et à t’en faire des amis

Renseignements  et Inscription

SOS Bulle d'amour accompagnement deuil animal

La communication intuitive® avec le monde animal

A Tarascon (près de Nîmes) du 5 au 10 Mai 2018

Avec la Dr Vétérinaire Anna EVANS

MODULES A LA CARTE

Initiation à la Communication Intuitive ® – la méthode originelle

Un apprentissage ludique et structuré de l’outil, ouvert à tous

Approcher un cheval

Animal émotif par excellence, le respecter demande une écoute intérieure que la CI facilite

Les fleurs de Bach pour les animaux

Ces essences florales maintenant célèbres accompagnent parfaitement les difficultés émotionnelles de votre animal (cheval ou autre)

 

Le monde animal est un vaste univers dont nous n’avons qu’une connaissance très limitée. Avec la Communication Intuitive®, nous disposons d’un outil qui a fait ses preuves pour nous ouvrir l’accès à ce monde mystérieux et en devenir des acteurs plus conscients et responsables.
Lors de ces journées, nous explorerons les mécanismes qui nous rendent possible cette communication inter-espèces, pour les mettre au service des animaux qui partagent nos vies et des autres, afin de les comprendre mieux et d’améliorer leur bien-être quand c’est possible, ainsi que le nôtre à leurs côtés.
Au cours du niveau Intermédiaire, vous aborderez avec la CI deux éléments clés d’une bonne relation avec un animal : la collaboration, et le dépassement de vos habitudes. Vous pourrez ainsi aborder les journées d’approfondissement en étant maître de l’outil de base, et explorer directement un thème qui vous fera changer de positionnement vis à vis du monde animal.

Renseignements  et Inscription

 

SOS bulle d'amour accompagnement deuil animal

Atelier « L’univers des chevaux »

Approcher le poney ou le cheval en confiance

Pour les jeunes de 8 à 15 ans

Le 27 avril 2018 entre Nîmes et Avignon De 9H30 à 16H30

Au cours de cette journée, nous proposons une mise en situation avec les chevaux et les poneys pour étudier leur comportement et apprendre à interagir avec eux dans le respect et la sécurité. Des explications théoriques et des jeux en salle sont également au programme. Activité uniquement à pied, cette journée n’est pas un stage d’équitation. Elle peut cependant permettre aux participants de se mettre en confiance avec le cheval avant toute activité équestre.

Fondation Anna Evans

    Viens passer une journée avec eux pour apprendre à les observer et à t’en faire des amis

Renseignements  et Inscription

 

comment faire le deuil de votre cheval

Comment faire le deuil de votre cheval ?

« Faire son deuil »… Cette expression qu’on nous assène souvent pour nous inviter à « passer à autre chose ». Mais comment passer à autre chose quand on a perdu, parfois de façon inattendue, ce cheval magnifique avec lequel on volait dans le vent. Le deuil, c’est un travail long et complexe mais essentiel pour redire un jour OUI à la vie. Qu’est ce qui rend ce travail si difficile, Qu’est ce qui nous attend sur ce chemin et quand faut-il oser demander de l’aide ?

Comment faire le deuil de votre cheval

L’air du paradis est celui qui souffle entre les oreilles d’un cheval.      Proverbe arabe.

Les circonstances de la mort de votre cheval

Un des principaux facteurs de complication du deuil reste les circonstances de la mort de l’animal.

En plus de sa fonction d’animal de compagnie, le cheval, soi-disant la plus noble conquête de l’homme, est un animal qu’il va beaucoup faire travailler. Outre le fait qu’il a longtemps servi de nourriture, il va être pendant des siècles utilisé comme un outil :

  • pour aider l’humain dans son travail (cheval de trait, cheval de halage, cheval de mine)
  • pour ses déplacements et ses communications : le cheval a été pendant longtemps le seul moyen pour voyager loin (cheval d’attelage et de poste.
  • Pour se défendre (cheval de guerre)

Face à l’industrialisation et à la mécanisation de notre société, aujourd’hui, l’usage principal du cheval en France est centré sur l’équitation « sport/loisir ».

Mais le cheval, qu’il soit de course (trot, galop, endurance), de sport (concours complet, saut d’obstacle, attelage) ou de loisirs (randonnées) participe avec l’homme à des activités qui exigent parfois une grande agilité et une résistance à toute épreuve.

Comment faire le deuil de votre cheval

Le cheval ne nous appartient pas. La seule chose que nous possédons, c’est le devoir de nous en occuper correctement    Proverbe indien

Or le cheval, de par sa morphologie et sa physiologie, est aussi un des amis de l’homme les plus fragiles qui l’expose assez fréquemment à des accidents.

Les cavaliers sont donc confrontés plus que les autres propriétaires d’animaux domestiques à des décès dans des circonstances qui ne facilitent pas le travail de deuil.

Plus la mort est soudaine, plus elle fait souffrir les maîtres. Un accident rend beaucoup plus difficile l’acceptation de la mort. La phase de déni est beaucoup plus longue quand le propriétaire n’a pas pu s’y préparer. Si en plus, il a été témoin de cette mort traumatique, cette vision le hantera et, là encore, le deuil sera difficile.

« Mon cheval a chuté à l’obstacle. Le moment où la véto m’a dit : Sois forte Amélie je vais le faire partir, tourne en boucle dans ma tête. C’est vraiment trop dur, il est parti dans mes bras et son regard d’au-revoir était magnifique mais très dur à supporter!!! »

La mort d’un cheval jeune peut aussi perturber le deuil du maître. Il considère que son compagnon n’a pas assez vécu et il est confronté encore plus à l’injustice.

Par ailleurs, contrairement aux autres animaux moins imposants, le devenir du corps d’un cheval est beaucoup plus problématique. La crémation est extrêmement chère et on peut comprendre que la solution de l’équarrissage ne séduise pas la majorité des propriétaires surtout lorsqu’ils sont confrontés à la vision du corps de leur compagnon de route balancé dans le camion avec les carcasses des autres animaux. Pour avoir plus d’informations sur le devenir du corps, consulter cet article sur comment dépasser la mort de votre cheval.

Ne pas être présent lors de la mort ou de l’euthanasie de son animal peut également fortement troubler le propriétaire. Il risque de se poser des questions sur la manière dont cela s’est passé et va s’imaginer le pire.

Qu’est-ce qui vous attend sur le chemin du deuil ?

Les médecins constatent une hausse de fréquentation de la part de personnes frappées de deuil, notamment lors du deuil animal. Détresse, perte des repères, manque absolu après le départ du compagnon, le chagrin face à la mort entraîne des troubles pathologiques qu’il ne faut pas ignorer. Car différentes manifestations psychologiques et physiologiques sont associées au deuil.

Dans un premier temps, juste après le décès, un afflux hormonal important neutralise l’émotion et met la personne comme dans un cocon qui lui permet de supporter le choc et d’éviter de s’écrouler psychiquement. Par contrecoup et sous l’effet du stress causé par la prise de conscience et du vide laissé, des manifestations apparaissent progressivement ou en masse, différentes suivant les gens.

 

Comment faire le deuil de votre cheval Les manifestations émotionnelles 

On peut avoir les nerfs à fleur de peau, être plus sensible et facilement irritable. On peut ressentir des sentiments mêlés de colère, d’abandon, d’anxiété, de désespérance ou de culpabilité, avec une intensité plus forte qu’auparavant.

« J’ai l’impression de l’avoir abandonné, de ne pas avoir fait tout ce que j’aurais dû faire. J’ai l’impression que je n’arrêterais jamais de pleurer. Je m’en rends malade, je n’arrive plus à vivre la vie que j’avais avant » raconte Sibylle.

Les manifestations intellectuelles 

La phase dépressive peut s’accompagner d’un ralentissement de la pensée, d’une tendance à ressasser les choses, et d’une perte d’intérêt pour le monde environnant.

Pour Nicolas, il ne sait vraiment plus quoi faire … ! « Mon cheval a emporté une partie de moi en mourant … »

Les manifestations physiques

Elles sont surtout présentes pendant la phase de chagrin et dépression : pleurs, sanglots, soupirs, difficultés à dormir, absence d’appétit. Après la mort d’un animal de compagnie, le chagrin peut être plus fort mais sera normalement plus bref. Toutes les fonctions étant touchées, il est normal que le maître se sente malade physiquement.

« Mon cheval m’a quitté il y a un mois et depuis je ne mange plus, je ne dors plus, je n’en peux plus de la vie… » témoigne Caroline.

Les manifestations sociales

Volonté d’isolement, irritabilité, jalousie, égarement. Le maître peut se désintéresser de tout ce qui ne concerne pas son animal.

Les manifestations spirituelles

Abandon de ses croyances ou au contraire raffermissement de celles-ci et marchandage avec dieu…

Ces manifestations surviennent à l’annonce du décès mais également tout au long du processus de deuil. Ils disparaissent progressivement ou perdurent, constituant pour certaines personnes un véritable handicap, voire un sérieux risque de santé.

Quand est-il nécessaire de se faire aider ?

Comment faire le deuil de votre cheval Plusieurs situations méritent d’avoir recours à un professionnel du deuil animal.

– Votre cheval est mort depuis des mois et vous êtes encore submergés par la douleur quand vous pensez à lui. Vous ne pouvez pas voir un autre cheval sans fondre en larmes.

« J’ai perdu ma belle Ketty il y a maintenant 9 mois. Pourtant rien n’a changé, cette douleur insupportable est toujours présente. Je sais que je dois continuer à vivre mais la vie est si dure. » dit Albert en pleurant. 

– Vous ne trouvez même plus de soulagement à parler de votre chagrin avec les personnes de votre entourage qui ne vous reconnaissent pas dans cette situation. Vous ne semblez pas progresser face à votre souffrance.

– Le manque est tellement présent que vous songez qu’à le rejoindre pour le retrouver.

– Vous êtes entrés dans un processus d’autodestruction (anorexie, boulimie, alcoolisme, drogue…) et vous ne pouvez toujours pas reprendre votre travail.

– Vous êtes toujours incapable de renouer un attachement avec un autre animal

« On m’a conseillé de prendre un autre cheval, mais c’est elle que je veux retrouver, elle avec notre complicité » raconte Jeremy.

– Votre attitude face à la vie est devenue totalement négative et vous n’arrivez pas à reprendre le cours de votre existence.

Comment faire le deuil de votre cheval

Toute mort est un mystère parce que toute vie est un mystère.                       Jean D’Ormesson

Ces situations décrites sont des situations extrêmes qui nécessitent vraiment une prise charge. Il est d’ailleurs préférable de se faire aider bien avant pour éviter d’en arriver là.

Dispositif d’accompagnement deuil animal 

Groupes de parole autour de la mort et du deuil  

Professionnel du soutien deuil 

Pour terminer voici le témoignage d’Eric Lamaze, 4 jours après la mort de son cheval Hickstead, victime d’un accident sur une terrain de concours de Vérone
 « On choisit ce sport parce qu’on l’aime, mais on le choisit aussi parce qu’on aime les animaux. Quand ils meurent ce n’est pas comme briser un bâton de hockey ou une raquette de tennis. Il a changé ma carrière et il représentait tout pour moi. Beaucoup de gens disent que quand tu as un rapport très fort avec un cheval, tu deviens un peu comme lui ou que le cheval devient un peu comme toi. On avait un peu la même personnalité. On était deux gagnants, on avait la même énergie, qui se transformait en choses incroyables. En tout cas maintenant si on me demande pourquoi je l’aimais je répondrais tout simplement : Parce que c’était lui, parce que c’était moi, parce que c’était nous. »

Autres articles sur le même sujet

Comment faire le deuil d’un animal domestique

Comment affronter l’euthanasie de  votre cheval

Comment dépasser la mort de votre cheval

 

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

Cause de mortalité du cheval : la myopathie atypique

Réapparue en France en 2002, la myopathie atypique est une des causes de maladie les plus mortelles pour les chevaux. Savoir reconnaître les symptômes, identifier les causes et les facteurs de risque afin de mieux la prévenir pourrait vous éviter d’avoir à faire le deuil de votre cheval.

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

La myopathie atypique touche indifféremment tous les équidés : Chevaux, ânes, poneys.

La myopathie atypique, c’est quoi ?

La myopathie atypique est une maladie musculaire qui touche les chevaux en prairie. Elle est liée à l’ingestion d’une toxine, l’hypoglycine A contenue dans les graines de plusieurs arbres de la famille des érables.

La myopathie est une maladie généralement fatale qui se caractérise par la dégénérescence des différents groupes musculaires : respiratoires, posturaux et  cardiaque.

Le drame de la myopathie atypique est son évolution extrêmement rapide. Un cheval en pleine forme peut développer les symptômes en quelques heures.

« Mon poney est mort en moins de cinq heures après les premiers symptômes malgré l’intervention rapide du vétérinaire», raconte Marie.

La survie moyenne d’un cheval contaminé est de 24 à 72 heures. Seuls 15 à 25% des chevaux parviennent à en guérir. Il semblerait par contre que les chevaux guéris ne présentent ensuite aucune séquelle malgré l’intoxication.

Cette maladie n’est pas contagieuse même si plusieurs chevaux pâturant sur une même prairie peuvent être affectés en même temps mais il s’agit d’un facteur environnemental.

Le grand coupable

L’érable sycomore ! C’est un arbre qu’on trouve plus fréquemment dans nos paysages français du nord. Il peut atteindre 20 à 30 mètres de haut. Ses feuilles sont vertes sombres et constituées de 5 lobes arrondis.

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

Un érable et ses fruits appelés « samares »

Ses fruits sont appelés des “samares”. Ce sont les hélicoptères avec lesquels on jouait quand on était petit. Leurs ailerettes permettent leur dissémination favorisant la reproduction des érables. C’est bien pour les érables mais pas pour les chevaux ! Ce sont ces samares qui contiennent la toxine responsable de la myopathie atypique appelée “hypoglycine A”. Une fois ingérée par le cheval, elle se transforme en un composé très toxique appelé MCPA, qui va provoquer les symptômes.

Les principaux symptômes

Comment dépasser la mort de votre cheval ?L’apparition des symptômes peut être rapide et inattendue. Parfois les chevaux sont retrouvés morts alors que la veille ils ne présentaient aucun signe de la maladie

Les chevaux sont souvent très faibles et incapables de se lever. Lorsqu’ils y parviennent, c’est avec difficulté et il ne leur est possible de rester debout longtemps.

Attention, cela peut être le premier signe clinique. Lorsqu’ils peuvent marcher, ils présentent une raideur plus marquée aux membres postérieurs, accompagnée de tremblements et d’une forte sudation. Cependant, ils sont en hypothermie et la température est souvent plus basse que la normale.

Les chevaux sont abattus mais conscients de leur environnement et ils essayent de manger. Ne vous laissez pas avoir par le fait que votre cheval continue à manger car dans plus de 70% des cas, l’appétit est conservé.

Vous pourrez souvent observer que ses urines sont rouges-marrons et que les muqueuses (gencives notamment) sont plus ou moins congestionnées et de couleur rouge (Source : Le point Vétérinaire).

Traitements et pronostic

Aucun antidote à la toxine n’existe pour lutter contre la myopathie atypique équine. Bien sûr, une prise en charge rapide permet d’augmenter les chances de survie du cheval.

Le traitement est avant tout symptomatique. La première étape consiste à contrôler la douleur de l’animal, soutenir la fonction musculaire et le métabolisme énergétique.

Ensuite, il est nécessaire de mettre en place un traitement pour régler les déséquilibres électrolytiques, la déshydratation et protéger la fonction rénale.

La partie la plus importante du traitement consiste à protéger la masse musculaire et à empêcher que les lésions ne s’aggravent en évitant la position allongée en soutenant les chevaux dans une sangle. Il faut veiller à ce que leur température reste normale et qu’ils ne se blessent pas en essayant de se lever.

En général, les chevaux atteints de myopathie atypique meurt dans les 48 à 72heures. Ceux qui restent debout et qui reçoivent les soins appropriées ont plus de chances de survivre.

Les facteurs de risque

L’état des animaux

Cette maladie touche de préférence les poulains de moins de trois ans, les chevaux maigres et les très vieux chevaux. Mais il ne faut pas négliger les autres animaux dans la force de l’âge car tous les équidés peuvent aussi être atteints.

La région où se trouve votre cheval

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

Source : RESPE Réseau d’épidémio-surveillance en pathologie équine

En automne 2016, 181 cas ont été identifiés par le RESPE (Réseau d’Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine) en France mais on pense que cela ne représente que 15 à 20% des cas réels ! Il y aurait donc environ 900 à 1200 cas en France à l’automne tous les ans.

En étudiant la répartition des cas de la myopathie atypique en Europe, on suppose que la présence d’érables sycomores n’est pas la seule condition au développement de la maladie mais qu’elle dépendrait de la coexistence de conditions environnementales spécifiques (climat, biogéographie). Cette piste de réflexion sur le lien entre l’environnement et la maladie est actuellement en cours d’étude.

La saison et les conditions climatiques

La myopathie atypique est une maladie saisonnière. La plupart des cas se déclarent au printemps et en automne. Au printemps, la toxine se trouve dans les plantules, jeune pousse issue de la germination de la graine d’érable. Quant à l’automne, c’est la saison des samares, eux aussi riches en toxines.

Il ne suffit pas de déplacer les chevaux parqués près des arbres car la forme des samares les prédispose à la dissémination par le vent, ce qui accroît le rayon d’action d’un arbre ou d’un bosquet. Et plus il y a de vent, plus ils se disséminent dans l’environnement et plus le risque est augmenté. Par exemple le mois de novembre 2016, particulièrement venteux, a été le mois le plus mortel.

Les automnes les plus chauds entraînent des pics de contamination.  Mais à l’arrivée des premiers froids et gelées, la maladie disparaît immédiatement.

La prévention

Comment dépasser la mort de votre cheval ?Si vous êtes sur une zone à risque, essayez  de  respecter les consignes de prévention suivantes :

Faites le tour de vos pâtures (et des pâtures environnantes) pour évaluer les risques

Lorsque des cas de myopathie atypique sont déclarés dans votre environnement, rentrez les en priorité les jeunes chevaux à l’écurie. Si ce n’est pas possible, essayez de limiter l’accès aux prairies à quelques heures par jour et mettez-les de préférence dans un pré sans feuilles ou branchages au sol.

Donnez-leur en supplément des concentrés au printemps et l’automne ou augmentez raisonnablement la ration s’ils en avaient déjà.

Ne posez pas les aliments à même le sol. Abreuvez les chevaux avec de l’eau du robinet et mettez une pierre à lécher à disposition en permanence.

Vaccinez et vermifugez régulièrement vos chevaux

Lorsque les conditions météo sont défavorables (grands vents, pluies violentes, premiers jours de gel…) rentrez les chevaux à l’intérieur pendant les périodes à risque.

Participez activement au réseau de surveillance

Depuis 2005, il existe un réseau d’alerte de la Myopathie Atypique qui s’appelle l’AMAG (Atypical Myopathy Alert Group). Activé et administré par l’Université de Liège en Belgique, il rassemble des chercheurs et vétérinaires européens confrontés à la maladie. Depuis l’apparition des premiers cas français en 2002, le RESPE participe également à la surveillance au niveau européen.

Si vous avez connaissance d’un cas, il est très important de le déclarer pour faire jouer la surveillance et peut-être permettre à des gens de mettre leurs équidés à l’abri.

Sources documentaires :

www.medecineinternechevaux.com

www.haras-nationaux.fr

A LIRE EGALEMENT

Comment affronter l’euthanasie de votre cheval

Comment faire le deuil d’un animal domestique

Comment dépasser la mort de votre cheval

 

Euthanasie de votre cheval : comment l'affronter

Comment affronter l’euthanasie de votre cheval ?

L’euthanasie du cheval est une décision très douloureuse et pénible à prendre. Elle représente souvent la fin d’une grande complicité et d’une relation forte entre le cavalier et l’animal, même si elle est aussi parfois une grande preuve d’amour. L’euthanasie est un acte à responsabilités mais souvent elle apparaît aussi comme la solution la plus raisonnable pour un cheval en souffrance.  

Comment et pourquoi prendre cette décision ? En quoi consiste l’euthanasie ? Comment l’accepter, et se remettre de cette épreuve ?

Comment affronter l’euthanasie de votre cheval ?

Je rêve souvent d’être sur le dos de ces chevaux et courir à travers un champ.
Et le cheval et moi sommes un.
William Shatner

L’euthanasie définit l’acte de « donner la mort de façon intentionnelle, sans douleur et en douceur, à un patient souffrant d’une maladie incurable et/ou très douloureuse ». C’est un acte éthique permettant de donner la mort de manière intentionnelle, en assurant une fin de vie digne au cheval.

La décision d’euthanasie fait intervenir l’avis du vétérinaire mais également le propriétaire et/ou le soigneur du cheval. Elle peut être prise dans une situation d’urgence ou suite à l’évolution longue d’une maladie.

Vous avez bien sûr tout envisagé pour le soulager et le sauver, la science ne peut plus rien pour lui. Il est fatigué, il se bat depuis des mois après un accident grave ou une maladie persistante. L’euthanasie vous permet de laisser partir votre animal dans le calme et sans stress.

Il n’y a pas de loi régissant l’euthanasie des animaux de compagnie en France. Elle doit résulter d’un consensus entre le vétérinaire et le propriétaire qui sont tous deux libres de leur choix. La décision ultime revient au propriétaire qui décide si la situation n’est plus vivable pour l’animal ou pour lui-même.

Mais la plupart d’entre eux refusent de pratiquer l’euthanasie d’un animal en bonne santé autrement appelée « euthanasie de convenance ».

Comment prendre la décision ? Quand et pourquoi ?

Les chevaux vivent de plus en plus vieux, mais leur durée de vie est très différente d’un individu à un autre en fonction de sa rusticité et des soins qu’il a reçu pendant toute sa vie. La plupart des chevaux meurent d’une crise cardiaque ou dans leur sommeil. Malheureusement, ce n’est pas toujours aussi simple. Comme gardiens de nos animaux, nous devons être prêts à faire l’une des choses les plus difficiles que nous puissions imaginer, euthanasier un cheval. Le plus difficile est de décider quand le moment est arrivé. Dans la mesure du possible, le propriétaire doit avant tout consulter un vétérinaire.

Différentes raisons peuvent être invoquées pour justifier l’euthanasie : l’éthique, la prévention de la souffrance due au mauvais état de santé, à une blessure (fracture d’une jambe) ou à une maladie (emphysème chronique grave ou coliques incurables).

On parle aussi souvent de l’âge, mais quel âge? Le plus vieux cheval connu en Ontario est mort à 48 ans. Voir la condition physique de son cheval se dégrader, est souvent difficile, car elle nous renvoie à notre propre vieillesse et déchéance physique.

Comment affronter l’euthanasie de votre cheval ?« Mon vieux loulou a 30 ans. Il voit plus très bien d’un œil, trébuche parfois en marchant mais lui il est content, il a bon appétit, il m’appelle quand j’arrive en retard. Voilà que le véto et l’écurie me conseillent de le faire euthanasier parce que s’il meurt au box, c’est la galère pour le sortir. Je conviens qu’il est vieux, mais pas d’accord de l’euthanasier pour arranger le planning des gens. » Témoigne Marylin.

 

Il peut y avoir également des raisons plus bassement matérielles : il n’est malheureusement pas toujours possible de subvenir aux besoins financiers et matériels requis par l’état de certains chevaux âgés. À l’occasion, on justifie l’euthanasie par la commodité, c’est à dire que le propriétaire ne veut plus le cheval, mais il ne souhaite pas le céder à une autre personne.

Mais généralement, c’est la souffrance du cheval et son « ras-le-bol » qui sont les signaux déclencheurs. Bien sûr, il peut y avoir des hauts et des bas, comme lors d’une crise d’arthrose. Mais si la situation se prolonge, il vaut mieux prendre la décision d’abréger ses souffrances.

Quand et pourquoi peut-on envisager l’euthanasie pour son cheval ?

Les maladies chroniques

La décision d’euthanasie peut être prise dans le cas d’affections chroniques évoluant depuis des mois ou plusieurs années lorsque le cheval commence à en souffrir, ne parvient plus à s’adapter et n’est plus soulagé par les différents traitements. C’est le cas par exemple des vieux chevaux souffrant d’arthrose sévère généralisée ou d’insuffisance rénale que les traitements ne soulagent plus.

Comment affronter l’euthanasie de votre cheval ?« Ma jument Elsa vit avec ses douleurs depuis des années, sur la longueur on voit bien que cela empire, mais d’un jour à l’autre pas franchement, et il y a parfois du mieux. Alors comment ? Comment je peux me décider qu’un jour ça va assez bien pour lui laisser le droit de vivre, mais que un autre jour c’est trop, et qu’il faut abréger ses souffrances ? Ai-je même le droit, en fait ? Est-ce que quand je serais vieille boiteuse avec une canne je voudrais en finir avec la vie ? Peut-être que oui. Peut-être que non. «  Témoignage anonyme

Les situations d’urgence et les maladies à évolution aigüe

Les plus fréquentes sont les chutes et les traumatismes à l’origine de fractures ou de plaies touchant à un organe ou à une fonction vitale.

Viennent ensuite les coliques aiguës qui peuvent évoluer très rapidement et conduire à la décision rapide de l’euthanasie du cheval. En effet, la douleur peut être intense, le cheval peut alors devenir dangereux et impossible à soulager malgré les traitements mis en place.

Il en est de même lorsque le vétérinaire met en évidence la rupture de l’estomac ou d’un segment intestinal.

La décision d’euthanasie peut également être prise au cours d’une intervention chirurgicale, si le chirurgien constate la présence de lésions internes irréversibles.

Dans toutes ces situations, l’urgence de la situation rend la décision difficile à prendre pour le propriétaire qui n’y est pas préparé.

Ai-je pris la bonne décision ?

Y a-t-il d’autres options à l’euthanasie ?

Il y a peut-être d’autres options raisonnables. La question à se poser est : est-il possible d’améliorer la qualité de vie du cheval en modifiant son cadre de vie?

Certains chevaux atteints d’emphysème chronique retrouvent une vie presque normale lorsqu’ils sont logés en plein air 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Certains chevaux bien dressés qui sont atteints de maladie naviculaire légère ne peuvent plus participer à des compétitions mais en maîtrisant leur état  par l’administration de médicaments et/ou les soins d’un maréchal ferrant, ils peuvent être dirigés vers l’hippothérapie et apporter leur aide à des personnes handicapés

La communication animale

Enfin, moi qui suis une fervente pratiquante de la communication animale, je ne peux que vous inciter à avoir recours    à cette technique.

Votre cheval pourra au moins vous faire part de son ressenti :

Souffre-t-il  ? Physiquement ? Psychologiquement ? Que peut-on faire pour lui ?

Et la question essentielle : souhaite-t-il qu’on l’aide à partir ?

Je vous invite à aller lire cet article que j’ai écrit après une communication avec un cheval qui aurait été euthanasié si sa propriétaire ne m’avait pas contacté.

Comment la Communication Intuitive peut sauver un cheval

Pensez aussi que grâce à cette méthode, vous pouvez lui faire savoir tout ce que vous avez envie de lui dire sur votre vie avec lui, votre relation, l’amour que vous avez pour lui…

Et lui passer ce message essentiel :  » Tu vas me manquer mais si tu veux te laisser aller, ne te retiens pas pour moi. Tu seras toujours dans mon cœur.  »

Protocole euthanasie

Comment ça se passe ? Est-ce que mon cheval souffre ? Dois-je rester près de lui ?

L’euthanasie n’est pas un sommeil plus profond dont on ne se réveille pas… c’est une perte de conscience qui peut être paniquante pour votre cheval si on ne prend pas certaines précautions.

La plupart du temps, l’euthanasie n’est pas une urgence mais  un acte qui qui s’anticipe et qui ne doit pas être pris à la légère. La méthodologie, la patience du vétérinaire mais aussi le soutien du propriétaire sont indispensables pour que tout se passe bien.

La mort est provoquée par asphyxie en bloquant la respiration. L’arrêt cardiaque suit. Mais la perte de conscience est dû à l’effet d’un additif au produit ou à l’asphyxie. L’animal étouffe donc parfois en pleine conscience de ce qui lui arrive.

Il est d’ailleurs recommandé de ne pas euthanasier des animaux conscients mais de procéder à une anesthésie préalable comme pour n’importe quelle opération.

Certes, cette méthode est plus coûteuse en temps et financièrement, mais l’animal ne se rend pas compte de sa mort et ne panique pas.

Dans tous les cas, il semble que le couple cavalier/vétérinaire soit un facteur essentiel dans la douceur de ce départ.

Le déroulement de l’euthanasie

Pour éviter au cheval tout sentiment de stress, il doit être placé dans un endroit calme qui lui est familier. Privilégiez un endroit isolé du club, comme un grand pré par exemple et veillez à ce qu’il soit accessible au camion d’équarrissage.

« Alors pour un cheval, c’est bien plus délicat… en dehors du fait de la gestion des propriétaires, le geste technique en lui-même est assez stressant. Moi, je pose toujours un cathéter, pour être sûr d’être bien en intraveineuse du début à la fin. » déclare un vétérinaire.

Le vétérinaire introduit un tuyau dans la veine du cheval qui permet d’injecter les deux produits. Le premier tranquillise le cheval  et le deuxième, plus puissant, met fin aux douleurs de l’animal. Il provoque l’inconscience puis l’arrêt respiratoire et cardiaque.

Le cheval tombe rapidement après l’injection, il peut cependant ensuite avoir des mouvements réflexes des muscles ou des membres. Ces derniers mouvements réflexes sont normaux et ne doivent pas inquiéter les personnes présentes.

Après quelques minutes, le vétérinaire peut constater le décès de l’animal (le cheval ne respire plus, le cœur ne bat plus et le réflexe cornéen est absent).

Comment affronter l’euthanasie de votre cheval ?

J’appelle les chevaux « miroirs divins ». Ils reflètent les émotions que vous mettez dedans. Si vous mettez dedans l’amour, le respect, la gentillesse et la curiosité, le cheval les retourne.
Allan Hamilton

Que vous ayez assisté ou non à tout le processus, vous pouvez demander au vétérinaire de passer un moment en tête à tête avec votre cheval pour lui dire Adieu.

Doit-on assister à l’euthanasie de son cheval ?

Assister à l’euthanasie de votre cheval n’est pas une obligation.

Assister ou non à l’euthanasie et au départ de son corps est un choix personnel. Votre décision vous appartient, elle est respectable et personne ne doit la juger.

Dans ce moment éprouvant, certains cavaliers préfèrent accompagner leur cheval jusqu’au bout, tandis que d’autres ne peuvent le supporter et choisissent de ne pas être présents.

Par contre, il vaut mieux éviter le moment de la manœuvre du camion d’équarrissage car la vision peut être particulièrement traumatisante. À l’aide d’une grue, il dépose la dépouille avec celles d’autres animaux morts dans le véhicule.

BIBLIOGRAPHIE

Anna Evans, L’euthanasie de l’animal

Marina Von Allmen, Quand l’animal s’en va

Pour vous aider dans ce moment difficile :

Dispositif d’accompagnement mort deuil euthanasie 

Groupes de parole autour de l’euthanasie animale 

Professionnel du soutien deuil animal 

Articles sur le même sujet

Comment affronter l’euthanasie d’un animal de compagnie ?

Comment affronter l’euthanasie de votre chat ?

Comment affronter l’euthanasie de votre chien ?

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

 

Surmonter la mort de votre cheval

Comment dépasser la mort de votre cheval

La perte d’un animal de compagnie que l’on chérit est l’une des expériences les plus traumatisantes qu’on puisse connaître. Mais, pour un cavalier qui a établi avec son cheval une complicité réelle et un lien affectif durable, sa disparition relève de l’insupportable car c’est une douleur particulièrement intime. Pourquoi accepter la mort de son cheval est encore plus difficile que pour un autre animal ?

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

Un cheval est un phénomène de beauté… personne ne se lasserai de le regarder quand il s’affiche dans sa splendeur.
Xenophon

LA RELATION HOMME/CHEVAL

Comment dépasser la mort de votre cheval ?L’histoire de l’homme est liée à celle du cheval depuis que l’homme l’a peint comme produit de sa chasse sur les murs de ses cavernes. Plus tard, à l’âge de bronze, les hommes commencèrent à utiliser la force équine et Kikuli, maître écuyer Hittite, parlera vers 1490 av. JC, dans le premier traité d’art équestre connu, de la nécessité de la progression dans le dressage des chevaux. En 424 av. JC, Simon d’Athènes mentionne la nécessité d’obtenir l’adhésion du cheval dans son utilisation en disant : « Dans ce qu’il fait malgré lui, le cheval ne met pas plus d’intelligence et de grâce qu’un danseur qu’on fustigerait et piquerait de l’aiguillon. » 
On commence à prendre conscience de la relation qui existe entre l’homme et le cheval, il n’est pas une simple mécanique exécutrice, mais un être gouverné par des émotions et des sentiments. Seulement cette relation n’est pas évidente et quand elle parvient à être construite, elle n’est pas nécessairement saine et paisible. Mais quand le cheval et l’humain rentrent réellement en communication avec respect, une relation riche peut s’installer. Et la qualité de la relation homme-cheval est une préoccupation de plus en plus présente chez les cavaliers. Les facettes de cette relation sont très nombreuses, ce qui la rend particulièrement complexe mais enrichissante pour le cavalier. Cela peut même devenir une véritable histoire d’amour.

Sylvia a eu l’impression de trouver son âme sœur en sa jument Shaganne. « Dès que nous nous sommes vues, ça a été le coup de foudre. Nous ne faisions qu’une. Nous étions comme connectées ».

C’est parce ces chevaux prennent tant d’importance dans la vie de leur cavalier que leur absence crée un vide immense et que le deuil est aussi douloureux.

« Le degré de souffrance ne dépend pas de la race ou la grosseur de l’animal, ni même de sa durée de vie, confirme la thérapeute Martine Golay Ramel. Certes, le lien s’approfondit dans le temps, mais la perte, elle, est liée à l’expérience personnelle. »

Pour Isabelle, le plus insupportable a été pendant un certain temps de voir d’autres propriétaires avec leurs chevaux. « Je leur en voulais d’avoir la chance que leur cheval soit encore là. Pourquoi le méritaient-ils plus que Gary et moi ? »

A QUI PUIS-JE EN PARLER ?

Au cours des nombreuses années passées avec votre cheval, il est devenu un membre à part entière de votre vie. Il était source de réconfort, de compagnie, d’amour inconditionnel, de joie et d’amusement. Aussi ne soyez pas surpris d’être dévasté par la perte d’une telle relation.

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

Les larmes viennent du cœur et pas du cerveau.         Leonardo da Vinci

Perdre son cheval, c’est une douleur particulièrement intime, justement parce qu’on a souvent du mal à la verbaliser, par peur de ne pas être pris au sérieux.

« Les personnes qui perdent un animal ont tendance à minimiser ou à taire leur tristesse car elles ont peur du ridicule », atteste la psychologue Maïté Tranzer.

Pour que la cicatrisation de cette blessure se fasse correctement, il est nécessaire d’extérioriser, de se confier, de partager avec autrui ce qu’on ressent. Mais parfois, l’incompréhension de nos proches face à la peine que nous éprouvons nous enferme dans un silence contrait. À la mort d’un animal, les gens se montrent compréhensifs pendant deux ou trois jours.  Après les choses changent.

Pour Manu, le pire était la question systématique : « Et ça vit combien de temps un cheval ? » Comme si sa durée de vie le définissait. « Les gens ne comprennent pas que lorsqu’il est décédé, c’était comme si on m’avait coupé les jambes ».

L’immense chagrin ressenti lors de la perte de son cheval est normal et naturel. Ne laissez personne vous dire que c’est fou, dingue ou trop sentimental d’avoir du chagrin !

Les gens qui ne comprennent pas les liens entre un cheval et son cavalier ne comprendront pas votre chagrin. Pourtant, l’important est ce que vous ressentez. Ne laissez pas les autres vous dicter vos sentiments. Ils sont justes et peuvent être extrêmement douloureux. Mais souvenez-vous que vous n’êtes pas seuls : des centaines de propriétaires d’animaux ont déjà été en proie à de tels sentiments.

Si vous n’avez pas de famille ou d’amis à qui vous confier, ou si vous avez besoin de plus d’aide, n’hésitez pas à contacter une structure spécialisée pour participer à un groupe de parole.

Structure d’accompagnement deuil animal 

Groupes de parole autour de la mort et du deuil de l’animal 

Professionnel du soutien deuil animal 

L’APRES

Que faire du corps de mon cheval ?

Si vous rêvez de garder la dépouille de votre merveilleux cheval près de vous dans votre parc, renoncez de suite. À moins d’être un cavalier prestigieux comme Pierre Durand qui avait pu, par dérogation, faire enterrer Jappeloup dans sa propriété, vous n’avez pas le droit. En France, il est formellement interdit d’inhumer tout animal de plus de 40 kg en raison du risque de pollution des nappes phréatiques.

Il vous reste trois possibilités et votre choix va être guidé principalement par une question de législation et ensuite de croyances et de moyens financiers.

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

Tous les animaux, sauf l’homme, savent que l’activité principale de la vie est d’en profiter.        Samuel Butler

 L’équarrissage

Beaucoup pensent que c’est une incinération de type industrielle. C’est plus facile ou moins douloureux de ne pas savoir ou de croire que l’équarrissage c’est propre et c’est respectueux de l’animal mais il ne s’agit pas de cela. En fait il s’agit de tout le processus de traitement des cadavres d’animaux. Les différentes parties du corps sont triées et transformées en farines et graisses pour l’industrie et le reste est incinéré.

Votre vétérinaire vous indiquera le service d’équarrissage à contacter en fonction de votre domicile. Pensez à les prévenir rapidement afin de ne pas avoir à garder chez vous le corps trop longtemps. Le cheval doit obligatoirement avoir été identifié pour que l’équarrisseur procède au retrait de son corps.

Sachez que depuis quelques années, l’équarrissage est payant et qu’il vous coutera entre 60 et 600 euros selon la taille de votre cheval sans compter les frais de transport.

L’incinération

La dépouille est incinérée dans son intégralité, en commun avec les corps d’autres animaux familiers, la restitution des cendres est donc impossible.

Si vous souhaitez procéder à l’incinération du corps de votre cheval, contactez votre vétérinaire qui vous indiquera la procédure à suivre.

Cette option est nettement plus onéreuse que l’équarrissage. Il faut compter entre 500 et 1000 euros selon la taille de votre cheval.

Le cimetière animalier

En France, il n’existe actuellement qu’un cimetière animalier autorisé à inhumer des animaux de plus de 50 kg. L’animal peut être placé directement en terre, Il doit être recouvert de chaux vive.

C’est le cimetière animalier de l’Oise à Saint-Leu d’Esserent.

Là encore, le cout est assez significatif puisque, hors frais de transport, il faut compter environ 1900 € pour l’enterrement d’un cheval de 500 kg et 650 € pour un poney. Il faut également prévoir une concession de 10 ans renouvelable pour 250 euros par an.

Il reste la solution moins onéreuse de la sépulture numérique dans des cimetières virtuels mais elle ne dispense pas du cout de traitement du corps.

Il s’agit de sites qui permettent aux propriétaires de rendre hommage à leur animal disparu. Ces plateformes sont très souvent gratuites. L’offre est vaste mais il convient de comparer les différents services disponibles.

Comment dépasser la mort de votre cheval ?

Tu es tellement de choses pour moi.

Toi et moi ce n’est pas à la vie à la mort, mais à la vie et au-delà encore.

REPOSE EN PAIX MON CHAMPION

BIBLIOGRAPHIE

Frantz Cappé, Mon chat, mon chien va partir

Marina von allmen, Quand l’animal s’en va

Anna Evans, La mort de l’animal

Lire aussi sur le même sujet

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie

Comment affronter l’euthanasie de votre animal de compagnie

Comment faire le deuil de votre animal de compagnie

Comment dépasser la mort de votre chien

Comment dépasser la mort de votre chat

 

De la nature aux hommes

La Communication Intuitive® avec le monde animal près de Metz avec la Dr Vétérinaire Anna EVANS 4 modules à la carte du 29 septembre au 4 octobre

 

Reliance avec la nature (niveau Découverte) – 29 sept

Initiation à la Communication Intuitive ®- 30 sept-1er oct

Collaborer avec son intuition (niveau Intermédiaire) – 2 octobre

Franchir le pont relationnel avec l’animal (niveau Intermédiaire)- 3 et 4 oct (co-animé)

Renseignements et inscriptions

Vous souhaitez aller plus loin ?

Cet article vous a plus ? Partagez-le.

Vous souhaitez partager votre expérience avec nous ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire en dessous.

 

Se faire respecter par son cheval

Les chevaux fonctionnent dans un troupeau selon une hiérarchie. Un des rôles est le leader: celui qui montre la voie. L’autre position est le dominant: celui qui a la priorité sur les autres. Attention! Endosser le rôle de dominant ne veut pas dire faire preuve de violence.

De temps en temps, le cavalier laisse prendre le rôle de dominant à son cheval. Ça ne se fait pas d’un seul coup. Il y des signes précurseurs qui peuvent vous alerter sur le fait que votre cheval ne vous respecte pas ou ne vous respecte plus. Cette situation peut l’amener très rapidement à prendre le rôle du dominant et inverser la tendance peut s’avérer difficile.

Et avec un animal de plus de 500 kg, un rapport de force de cette nature est impensable, voire même dangereux puisque votre cheval aura toujours le dessus sur vous, étant donné sa force.

Votre cheval ne vous respecte pas si :

Il envahit votre espace

Il a bien sûr le droit de s’approcher de vous mais quand vous avez donné votre accord

Il vous bouscule

Incident fréquent à l’entrée ou la sortie du paddock

Il vous mord et/ou vous tape

Un cheval tapeur ou mordeur est déjà dans la dominance. Il vaut donc mieux prévenir que guérir.

Il cherche dans vos poches

Vous connaissez maintenant les premiers signes de la perte du respect de la part de votre cheval. Il est encore temps de prendre les conseils d’un professionnel pour faire machine arrière.

Bienvenue dans SOS Bulle d’Amour

Vous souhaitez aller plus loin ?

Cet article vous a plus ? Partagez-le.

Vous souhaitez partager votre expérience avec nous ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire en dessous.

La Communication Intuitive pour vivre au quotidien avec le cheval (et les autres)

Sept jours exceptionnels près de Limoges pour découvrir, s’initier, et pratiquer la Communication Intuitive® avec l’animal avec la Dr Vétérinaire Anna EVANS en modules progressifs « à la carte » du 16 au 23 Septembre 2017

 

Initiation à la Communication Intuitive(R) – 16 et 17 septembre
Ouvert à tous
Un apprentissage ludique et structuré de l’outil de Communication Intuitive (R)

Intermédiaire – Vérification– 18 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation
Apprendre comment faire la différence entre imagination et communication

Intermédiaire – Guérir avec le cheval– 19 et 20 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation
Retrouver notre dimension intérieure de chevaliers

Intermédiaire – Préparation à la randonnée– 21 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation
utiliser la CI pour développer une relation de partenariat avec sa monture

Intermédiaire – Randonnée – 22 ou 23 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation et pour les cavaliers uniquement
Vivre une journée au rythme des chevaux et avec eux dans la nature

Renseignements et inscriptions