Découvrons ensemble une nouvelle relation entre les Humains et les Animaux

 

QUI SUIS-JE ?

Françoise Moulins Qui suis-je

FRANCOISE

 

Qui je suis

Je m’appelle Françoise Moulins et je suis une curieuse de la vie et du vivant, des autres, de l’Autre.
Du plus loin qu’il m’en souvienne, je me suis toujours posé des questions.
Qui suis-je ? Ma vie a-t-elle un sens ? Pourquoi j’existe ? Qu’est-ce qu’on attend de moi ? Qu’est-ce que j’attends de moi ? Comment et pourquoi tournaient dans ma tête en permanence.
Je suis amoureuse de la nature, des animaux. Ce sont eux qui me ramènent sans cesse dans l’Amour et la magie du moment présent.
La plus belle expérience de ma vie a été d’avoir des enfants. Au même titre que les animaux, ils ont été mes guides. Ils m’ont poussé dans mes derniers retranchements quand je ne voulais pas voir les choses qui m’empêchaient d’avancer. En fait, j’ai grandi avec eux, en même temps qu’eux. Dans le miroir, ils m’ont aidé à grandir.

 

D’OÙ JE VIENS 

Après des études de psycho-socio, j’ai intégré un service public d’état dont la vocation est de trouver du travail aux gens. J’y suis restée 40 ans et cela a été une expérience très enrichissante tant sur le plan professionnelle que personnelle. Elle m’a beaucoup aidé dans ma compréhension de l’Humain et de moi-même. Car évidemment, je continuais à me poser des questions pendant ce temps-là.
Mon intérêt pour l’introspection et l’amélioration de ma relation aux autres s’était encore accru. Dans le cadre de mon travail, j’eus l’occasion d’expérimenter des techniques de développement personnel comme l’analyse transactionnelle, la PNL et la gestalt.
Je commençais à comprendre comment je fonctionnais. Puis une situation douloureuse m’amena sur le divan d’un psychanalyste. Un Lacanien a croisé ma route et j’ai consulté pendant trois ans. Ceci m’a permis de développer ma capacité d’analyse de mes propres comportements et de ceux d’autrui.
Ce n’est que beaucoup plus tard, à la suite d’un deuil, que j’entrais en contact avec les enseignements traditionnels hindouistes par l’intermédiaire d’Arnaud Desjardins, avant de rencontrer celui qui devait devenir mon instructeur de vie, Yvan Amar.
Cette découverte m’entraîna vers des méthodes de travail sur moi beaucoup moins traditionnelles : sophrologie, Reiki, fleurs de Bach, et tarologie. J’ai longtemps pratiqué ces techniques sur moi avant d’en faire profiter mon entourage et de les transmettre ensuite dans le cadre d’une association.
Pendant toute cette période, j’avais à mes côtés un chien cocker exceptionnel avec lequel j’avais une relation très forte. Sa mort fut très douloureuse pour moi, mais malgré le vide qu’elle me laissait, j’ai toujours eu l’impression que le lien avec lui n’était pas rompu. Et c’est lui qui, dans un rêve, m’a conduit à me renseigner sur la communication avec les animaux, et m’a donné envie de me former à cette pratique.
Toutes ces techniques auxquelles j’ai été formée par les meilleurs me confèrent les compétences nécessaires à la fois pour aider les gardiens d’animaux dans les difficultés qu’ils ont avec eux mais aussi pour faire évoluer la relation entre les humains et les animaux. Oui je dis gardien et non propriétaire car pour moi, en aucun cas on ne peut posséder un animal. Ce ne sont pas des objets que l’on achète pour décorer notre maison.
Par contre l’envie de le faire m’a été donnée par les animaux que je fréquente très régulièrement dans ma pratique actuelle depuis 7 ans maintenant.

MON PROJET 

Avant de parler de ce projet, je vais évoquer rapidement comment est né SOS Bulle d’Amour le premier dispositif que j’ai créé en 2017. Atteinte par l’âge légal de la retraite en 2014, il n’était néanmoins pas question que je me tourne les pouces, je ne sais pas faire.  J’ai cherché pendant deux ans comment utiliser les compétences acquises dans mes diverses formations. Enseigner la sophro, pratiquer le Reiki, faire découvrir les fleurs de Bach, tirer le Tarot de Marseille… mais pour quoi ? Et surtout pour qui ?
Je venais encore une fois d’être confrontée au deuil à travers la mort de mon compagnon humain que j’ai accompagné dans ses derniers mois. Et encore une fois, j’ai pu mesurer la solitude dans laquelle nous plonge la perte d’un être cher et combien il est difficile de trouver autour de soi des gens qui acceptent de vous laisser parler et exprimer votre chagrin (d’autant plus difficile lorsqu’il s’agit d’un animal). Tout le monde a entendu cette phrase assassine : ce n’est qu’un chien, prends-en un autre.
Je tenais mon fil conducteur, l’accompagnement des personnes dans la fin de vie de leur animal avant, pendant et après. SOS BDA fonctionne depuis 5 ans. Je me suis aperçu cependant que l’action à mener dans ce cadre dépassait largement la fin de vie elle-même et je commençais à me dire qu’il fallait que je diversifie mon offre de service.
ET… Emmanuelle est arrivée avec son idée d’œuvrer plus en profondeur sur la RELATION entre les deux, l’Humain et l’Animal.
Nous nous connaissons depuis longtemps et nous avons vécu ensemble des moments intenses autour de nos animaux. C’est quelqu’un que j’apprécie énormément et qui a des valeurs très proches des miennes. Les fous rires que nous partageons régulièrement m’ont fait prendre conscience que j’avais bougrement envie de travailler avec elle.
Et devinez quoi ? Elle a dit OUI.
Voilà comment est née cette nouvelle version de SOS Bulle d’Amour, dans laquelle nous proposons d’accompagner les gardiens d’animaux tout au long de leur relation commune, dans une nouvelle compréhension de l’échange qu’on peut avoir avec eux et la découverte que les animaux ont aussi quelque chose à partager avec nous et souvent beaucoup plus qu’on ne le croit.

MES PASSIONS 

Qu’est ce qui me passionne ?
C’est simple tout ce que je ne comprends pas : Dieu, la vie, la mort, la physique quantique, l’Amour, le mystère… et la liste est longue