communication animale
Si vous avez un problème avec votre animal, vous ne pouvez pas vous servir de la communication animale pour le contrôler mais vous pouvez l’utiliser pour négocier avec lui

LA COMMUNICATION ANIMALE : DE QUOI S’AGIT IL ?

Même si la culture moderne a éloigné les humains de la nature, la communication silencieuse avec les autres formes de vie fait partie de notre héritage, notamment la communication avec les animaux.

“Nous avons souvent senti que “quelque chose” se passe entre les animaux ou les êtres que nous aimons et nous, “comme si” nous les comprenions au-delà des mots… De fait, certaines personnes font spontanément l’expérience d’une communication directe au quotidien avec leur entourage animal, d’un “dialogue intuitif”, mais il n’est pas toujours facile de se faire confiance, ou de vivre cela quand on veut… Ce processus peut être développé et enseigné. Ainsi, avec un apprentissage approprié et un peu d’entraînement, tous peuvent accéder à cette capacité. La “communication animale” est le terme couramment utilisé pour décrire cette capacité. Ce terme englobe toutes les formes d’échange entre animaux, y compris la communication entre animaux et humains.”

Anna Evans

La Dr Anna Evans transmet une méthode précise et structurée pour entrer en communication avec les animaux de manière psychique. Cette approche, adaptée à notre culture occidentale, est transmise lors de formations avec des étapes progressives ajustées à l’évolution individuelle des participants.

Emmanuelle et Françoise ont été formées à cette méthode et la pratiquent au quotidien depuis plus de 7 ans.

LA COMMUNICATION ANIMALE : A QUOI CA SERT ?

La communication animale se décompose en deux parties : écouter et parler.

Écouter l’animal nous permet d’obtenir des informations importantes pour la relation que nous entretenons avec lui au quotidien. Ainsi il peut nous renseigner sur ses besoins physiologiques mais aussi psychologiques et spirituels. Mais il peut également nous donner des indications sur son état de santé,  même s’il n’y a pas de symptômes apparents ce qui peut nous permettre d’anticiper. Il peut nous faire part de ses envies par rapport à sa nourriture, à son mode de vie. Enfin il peut nous donner des indications sur ce qu’il aime faire ou au contraire sur ce qu’il ne faut surtout pas lui demander ou attendre de lui.

Parler nous permet de leur transmettre des messages sur ce nous attendons de la relation avec eux, dans le respect et la bienveillance et surtout en ne cherchant pas à les contraindre à quoi que ce soit. Ils ont aussi leur libre arbitre et la négociation vaut toujours mieux que le rapport de force. Parler va nous aider à prendre ensemble les décisions importantes qui impactent leur vie et leur bien-être sur des sujets comme la maternité, la stérilisation ou l’euthanasie. Parler nous donne l’occasion de leur poser des questions sur leurs espèces, leurs habitudes, leur façon de faire, de se comporter.

Et enfin pour ceux qui savent qu’ils ne nous ont pas choisis  au hasard, nous allons pouvoir leur demander quelle mission de vie ils ont à accomplir auprès de nous.

La communication animale nous permet de mieux comprendre les animaux qui font un bout de chemin avec nous. Mais elle nous permet aussi d’installer une autre relation avec les animaux sauvages qui fréquentent notre jardin ou que nous rencontrons dans la forêt.

COMMENT CA SE PASSE ?

Au début du siècle dernier, lorsque les scientifiques ont découvert les ondes cérébrales ils ont identifié cinq états : Bêta, alpha, Thêta, Delta et Gamma. Ici ce sont les deux premiers qui nous intéressent. Les êtres humains sont toujours en Bêta sauf lorsqu’ils pratiquent la relaxation ou qu’ils dorment. Les animaux sont toujours en Alpha sauf lorsqu’ils sont en état de stress positif ou négatif.

Pour communiquer avec les animaux il suffit donc de se mettre en état Alpha et de les appeler dans un lieu privilégié.

Les messages vont être reçus intuitivement selon cinq modes :

Entendre : on reçoit des mots ou des phrases parfois comme s’il s’agissait de notre propre voix

Sentir : on ressent physiquement ou émotionnellement quelque chose à propos de l’animal

Voir et savoir : on voit des images qui nous donnent des informations ou d’un coup, on a la réponse à la question. On ne sait pas pourquoi, ni comment on a cette information. C’est simple, on sait.

Sentir et goûter : ces deux modes de perception sont très rares. Ils arrivent très peu spontanément. On peut les provoquer si on demande à l’animal ce qu’il sent autour de lui ou ce qu’il aime manger.

Les communications peuvent se faire en présence de l’animal ou à distance ce qui permet de communiquer avec des animaux disparus ou décédés. Il vaut mieux avoir quelque chose pour favoriser la connexion, une photo, le nom de l’animal. Mais parfois la connexion peut s’établir par l’intermédiaire d’une personne qui a un lien avec l’animal.