Archives par étiquette : animaux

reiki pour les animaux en fin de vie

Le Reiki pour les animaux en fin de vie

Une des applications du soin Reiki est d’accompagner la fin de vie d’un être humain. Les animaux sont aussi très sensibles à l’énergie. Pourquoi ne pas faire appel à un praticien Reiki pour vous aider à assister votre animal qui s’apprête à quitter la dimension terrestre.

Le reiki pour les animaux en fin de vie

Avec le recul, je me rends compte que ce choix de m’occuper des animaux va plus loin qu’une direction donnée à ma vie, c’est une mission, celle d’aider l’autre et mon prochain animal.
Brigitte Bardot

Le Reiki pour les animaux

Le reiki pour les animaux en fin de vieLe Reiki est un art ancien de santé et de bien être permettant de capter l’énergie qui nous entoure et de la transmettre par les mains pour soi ou pour autrui. Puissant et compatible avec toutes les thérapies existantes, le Reiki détend, soulage, apaise, équilibre et renforce tous les mécanismes de guérison.

Les animaux sont constamment dans l’énergie donc particulièrement sensibles aux soins Reiki. Ils sont complètement réceptifs aux soins énergétiques car ils n’ont aucune barrière mentale. Ils savent d’instinct que c’est bon pour eux.

Ils contrôlent leur participation au traitement et ils le reçoivent naturellement.

Le Reiki est idéal pour un animal, car il est doux, indolore, naturel et non invasif.  Il va apporter détente et favoriser la guérison en restaurant l’équilibre énergétique. C’est un véritable cadeau d’amour que nous leur offrons lorsque nous leur prodiguons des soins.

Le reiki pour les animaux en fin de viePar respect pour l’animal, on lui laisse le choix d’accepter ou non le soin. Il est infiniment rare qu’un animal s’y oppose surtout quand il sent qu’il en a besoin.

En effet, le règne animal n’est pas gouverné par un mental dominant et ne croule pas sous la chape des conditionnements sociétaux. Il n’accepte pas le Reiki pour faire plaisir ou parce qu’il est bien élevé, mais parce qu’il l’apprécie. Et lorsqu’il n’en veut plus, il s’en va.

Personnellement, j’utilise la communication animale, que je pratique intensivement depuis 3 ans pour leur demander leur accord. Cela me permet également de leur demander de me guider dans le soin et de m’indiquer les zones que je dois traiter. Cela me permet de les mettre en confiance pour qu’il s’abandonne plus rapidement et facilement au flux de l’énergie. C’est l’animal qui met fin à la séance quand il sent que l’énergie est allée là où elle devait aller et qu’elle a fait ce qu’il fallait.

C’est une méthode simple et puissante qui peut être proposée en contact direct, sans contact ou même être envoyée à distance. Cela signifie que l’on peut aussi traiter des animaux craintifs, agressifs ou que l’on ne peut pas déplacer.

Chaque séance est différente selon l’animal. Je ne vais passer en revue tous les animaux mais juste vous donner quelques exemples.

Les chats, par exemple, sont très sensibles à l’énergie et peuvent ressentir une sensation de brûlure si les mains sont posées directement sur lui. Il se mettra en position de défense et peut essayer de griffer ou de mordre.

Séance de Reiki sur un chat : la preuve en image

Sur les chiens, les résultats sont quasiment instantanés.

À une époque où je ne pratiquais pas encore, mon chien Boule a développé une lombalgie sévère à la suite d’un petit accident. Il marchait avec difficultés, le dos arqué, visiblement incapable de mobiliser sa colonne vertébrale. Les antalgiques donnés par le vétérinaire n’avaient pas l’air d’agir beaucoup car deux jours après, il était toujours dans le même état. Une amie se propose de venir lui donner du Reiki. Nous l’avions installé sur un petit pouf car il n’avait pas été capable de monter tout seul. Une demi-heure après, Boule descendait tout seul, mettant ainsi fin à la séance et son dos avait retrouvé son aspect normal. Mon amie me dit qu’elle reviendrait le lendemain pour confirmer le soin. Quand Boule l’a vu s’encadrer dans la porte, il « a bondi » (oui, j’ai bien dit « bondi ») sur le pouf avec un regard vers mon amie qui disait : Oh oui, viens encore me faire du bien ».

Les chevaux sont des êtres sensibles et très vulnérables face à des chocs émotionnels. Les effets du stress subi par l’animal peuvent se manifester sous différentes formes. L’intervention du praticien Reiki  par un rééquilibrage énergétique, va permettre, dans la grande majorité des cas, de prévenir l’apparition de ces effets induits par le stress mais aussi de les guérir.

Une séance de Reiki sur un cheval

Le Reiki pour la fin de vie de l’animal 

L’énergie Reiki n’est pas là seulement pour soulager les problèmes physiques et émotionnels de votre animal. Elle est aussi efficace pour soutenir un animal dans cette période de passage entre sa vie incarnée et l’autre non manifestée. On a le droit de penser qu’après la mort, c’est fini pour eux comme pour nous. Et nous pouvons aussi envisager la vie après la mort et l’aider dans cette transition vers une autre existence.

Dans l’accompagnement de l’animal en fin de vie, le Reiki peut être bienfaiteur à plusieurs niveaux et à plusieurs moments dans cette période.

L’animal vieillissant

Le reiki pour les animaux en fin de vieBien avant qu’il ne soit question de fin de vie, quand votre animal atteint une certaine maturité, il peut commencer à être un peu douloureux sur le plan osseux ou musculaire. L’énergie Reiki agit alors à l’origine du problème, à la source des tensions et des douleurs. Elle a un effet calmant et bienfaisant. En rétablissant la circulation énergétique dans le corps, les nœuds et les blocages énergétiques qui sont à l’origine des tensions vont se dissoudre.

 

 

Maladie grave ou accident

Jeune ou vieux, l’animal est atteint d’une maladie au stade terminale ou il est jugé intraitable après un accident, le Reiki peut vous aider à rendre moins pénibles ses derniers moments.

Le reiki pour les animaux en fin de vieLe praticien Reiki va alors favoriser un environnement de paix et d’amour pour soutenir l’animal mais aussi son entourage humain. L’énergie Reiki va diminuer les effets secondaires des médicaments et l’inconfort provoqué par les procédures médicales. Elle va aider l’animal à se libérer de l’attachement de ses maîtres (certains animaux résistent à la douleur sentant que leur humain n’est pas prêt à les laisser partir). Elle va stimuler le système immunitaire, favoriser la détente et soulager les douleurs physiques s’il y en a. Les quelques jours de répit accordés vont être autant de temps de partage et de possibilité de se dire au revoir et d’échanger un dernier câlin.

 

Les derniers moments

L’énergie Reiki est d’une grande aide pour l’animal qui va mourir. Lorsque l’agonie dure trop longtemps, elle facilite la détente puis l’endormissement, pour libérer l’âme de l’animal de son corps usé ou souffrant.

Le praticien peut envoyer du Reiki avec l’intention d’aider au processus de fin de vie. Il reste cependant  important de se détacher du but que l’on veut donner à sa séance et rester présent pour le meilleur de l’animal. Le Reiki n’empêche pas la transition de vie mais il peut la rendre plus apaisée.

Le Reiki apporte une aide pour l’animal mais également pour son humain. Il aidera à faire la transition en douceur.

Lorsque un animal est malade ou en fin de vie, il est souvent très difficile d’accepter de le voir partir. Et certains animaux proches de leurs humains résistent incroyablement à la douleur sentant que leur humain n’est pas prêt à les laisser partir.

Choisir d’accompagner son animal en fin de vie avec le Reiki permet aussi d’installer un moment de parole avec une personne extérieure et d’avoir une présence et une écoute réconfortante. Le praticien peut aider la famille humaine à se libérer de la peur de laisser l’animal partir et d’accepter qu’il parte dans l’inconnu mais entouré d’amour et d’énergie bienfaisante. Il peut aussi soutenir la famille avec le Reiki pour qu’elle laisse sortir la tristesse, l’angoisse ou le manque après la mort de leur animal.

Dispositif accompagnement fin de vie animal

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie

Comment dépasser la mort de votre chat

Comment dépasser la mort de votre chien

Comment dépasser la mort de votre cheval

 

deuil d’un animal : que faire avec les autres animaux

Deuil d’un animal : que faire avec les autres animaux ?

De plus en plus, la gente humaine est obligée de se rendre à l’évidence et d’admettre que les animaux, sauvages ou domestiques, éprouvent des sentiments et plus particulièrement lors de la mort d’un de leurs congénères. Outre le deuil que vous allez devoir vivre vous-même, il va falloir prendre en charge celui des autres animaux de la maison.

deuil d’un animal : que faire avec les autres animaux

Les animaux ont une meilleure attitude envers la vie et la mort que nous. Ils savent quand leur temps est venu. Nous sommes ceux qui souffrent quand ils meurent, mais c’est une sorte de chagrin de guérison qui nous permet de traiter d’autres douleurs qui ne sont pas si faciles à gérer.                                       Emmylou Harris

La compréhension de la mort chez les animaux

Lorsqu’une mort se produit dans la société humaine, des rites sont organisés, différents selon les civilisations et les cultures mais ils ont en commun le recueillement et l’hommage au disparu. Cette attitude n’est pas réservée au genre Humain. Les animaux aussi font leur deuil…

Les comportements des animaux face à la mort d’un des leurs

Des témoignages de plus en plus nombreux sur le comportement des animaux nous permettent de constater qu’ils sont troublés, voire bouleversés par la mort d’un de leur proche et qu’ils expriment le chagrin.

Certains chercheurs commencent à penser qu’on a largement sous-estimé la compréhension qu’ont les animaux du passage de la vie à la mort.

deuil d’un animal : que faire avec les autres animauxLa revue scientifique américaine « Current Biology » a publié deux études sur la réaction de chimpanzés au décès d’un proche. Les grands singes ont des comportements assez proches de ceux des humains, dont une phase de deuil.

Un des auteurs, James Anderson de l’Université de Stirling en Ecosse déclare : « Nos observations de la façon dont les chimpanzés réagissent à l’agonie ou au décès d’un compagnon indiquent que leur conscience de la mort est probablement bien plus développée qu’on ne l’imagine.»

Il relate également le comportement de chimpanzés qu’il a pu observer dans un zoo au moment de la mort d’une femelle âgée :

« Dans les jours qui ont précédé le décès de Pansy, les autres étaient très attentifs à elle, ils restaient près d’elle et la toilettaient. Ils ont même changé leurs habitudes pour venir dormir à ses côtés. Un peu comme s’ils la soutenaient, comme le feraient des gens en réarrangeant leur quotidien pour pouvoir être au chevet d’une personne en phase terminale. Au moment de sa mort, on aurait dit qu’ils testaient les signes vitaux de Pansy : en la secouant, en inspectant son visage ou en lui soulevant la tête, poursuit le chercheur. Et puis, après une ou deux minutes, c’était comme s’ils étaient arrivés à la décision collective qu’elle était morte.»

Dans les jours qui ont suivis, les singes sont apparus beaucoup plus réservés qu’habituellement et ont réduit notablement leur alimentation.

De nombreux articles ont également traité du comportement des éléphants. Tout le monde connaît l’histoire d’Eleanor, une femelle dominante d’un troupeau dans un parc national du Kenya.

Eleanor, agonisa de longues heures en présence d’une autre femelle prénommée Grace. Celle-ci, barrit et essaya de la lever toute la journée avec ses défenses. Eleanor mourut au petit matin et Maui, une autre femelle, s’approcha d’elle et l’examina en la secouant. Pendant une semaine, les bébés d’Eleanor et les autres femelles du troupeau vinrent à ses côtés et continuèrent même à venir se recueillir sur les lieux une fois le cadavre retiré par les gardiens du parc.
Les mères bonobos gardent longtemps leur bébé dans leurs bras après leur mort. Elles le veillent tandis que les mâles se battent pour protéger le corps des prédateurs. Les babouins ont la même réaction. Une mère a même  porté son bébé mort pendant 68 jours.

deuil d’un animal : que faire avec les autres animauxEn 2007, un biologiste marin à l’Institut de recherche Tethys de Milan, Joan Gonzalvo observe un grand dauphin femelle, visiblement en détresse. À contre-courant, elle pousse de son rostre un nouveau-né, vraisemblablement le sien. Il est mort. Au deuxième jour, la femelle n’a pas abandonné son petit. Elle commence à inquiéter J. Gonzalvo et ses collègues, car elle ne s’alimente pas normalement, ce qui est risqué pour sa santé, car les dauphins ont un métabolisme élevé. Joan Gonzalvo décide de ne pas récupérer le corps du petit pour effectuer une autopsie, comme il le fait d’habitude pour ses recherches.

« Je ne suis pas intervenu par respect », a-t-il raconté. « Nous avons été les témoins privilégiés de ce lien évident qui unit les mères et leurs petits chez les grands dauphins. Je les étudie depuis plus de dix ans et il était beaucoup plus intéressant pour moi d’observer ce comportement naturel que de l’interrompre en interférant de façon abrupte et en troublant cette mère visiblement plongée dans un grand désarroi. Selon moi, elle était en train de faire le deuil de son enfant. »

Nos animaux de compagnie ne sont pas en reste, en témoigne l’histoire de ce chien au Japon, habitué à accompagner son maître à la gare tous les matins et à venir le rechercher tous les soirs. Il a continué à effectuer le trajet même après la mort de son propriétaire… revenant seul tous les soirs à la maison.

Personnellement j’ai connu une chatte qui a hanté en miaulant toutes les pièces de la maison pendant des mois pour chercher notre chien décédé, Boule, son compagnon et ami depuis 15 ans. Comme j’en parlais à tout le monde, une amie m’a raconté que son lapin avait eu le même comportement à la mort de son amie la chatte.

Une enquête réalisée auprès de 153 vétérinaires américains révèle que les chiens adoptent des comportements particuliers lors de l’euthanasie d’un de leurs congénères. Agitation, aboiements, silence… auraient-ils conscience que leur compagnon est mort ?

Nombre d’histoires de ce type, rapportées ces dernières années sur des animaux variés – cétacés, grands singes, éléphants et quantités d’autres espèces allant des animaux d’élevage à ceux de compagnie –, témoignent de comportements altérés en réaction à la mort d’un proche et soulèvent la question du deuil chez les animaux.

Les rituels de deuil chez les animaux

Les animaux pratiquent-ils des rituels funéraires ? Ces deux vidéos nous autorisent à nous poser la question.

Ces pies nous montrent comment elles disent adieu à leurs morts

Selon Marc Bekoff, chercheur de l’Université de Washington (Etats-Unis), « Nous ne pouvons pas savoir ce qu’elles ressentent ou pensent mais à la lecture de ses actions il n’y a aucune raison pour ne pas croire à un dernier adieu entre ces pies et leur congénère ».

deuil d’un animal : que faire avec les autres animaux

Ressentent-ils vraiment de la douleur face à la mort de leur ami ? Ou sont-ils seulement perturbée par le fait de ne plus le voir bouger ? Depuis deux siècles, les scientifiques débattent avec vigueur de l’aptitude des animaux à exprimer des émotions autres que celles associées au soin parental, à la survie ou à la reproduction. La réponse est peut-être dans cette vidéo.

L’adieu émouvant des ânes à leur ami décédé

COMMENT LES AIDER

Voilà le constat est fait : les animaux sont affectés autant que nous par la disparition d’un être de leur entourage. Selon l’espèce, les émotions peuvent être exprimées de manière différente.

Par exemple, les chiens ont une grande faculté d’adaptation et ont tendance à vivre davantage dans le moment présent. Il est donc possible que le départ de son compagnon de route ne déclenche chez lui aucune modification comportementale. Par contre, le sentiment de tristesse est moins évident à déceler chez certains animaux comme un poisson rouge ou certains rongeurs. Il faut attacher une attention particulière aux chevaux qui vivent en troupeau quand le dominant disparaît. C’est lui qui assure la sécurité du groupe et le problème lié à sa disparition va au-delà du stress émotionnel.

Il faut également tenir compte que, comme les êtres humains, ils seront d’autant plus touchés si la relation avec l’animal était intense et profonde.

Maintenant que peut-on faire pour les aider ?

Tout d’abord, observer ce qui se passe

S’il y a changement de comportement, il faut en identifier la cause. Est-ce le fait d’être seul, de ne plus avoir de compagnon de jeu ou tout simplement un changement de routine qui, d’ailleurs, est parfois initié par le maitre lui-même. Il veut trop en faire pour consoler l’animal en deuil et instaure de trop grandes modifications dans le mode de vie de la maison.

Les manifestations principales du deuil chez un animal sont le manque d’énergie, un désintérêt des activités appréciées auparavant, une perte d’appétit, des modifications dans le sommeil et troubles de comportement (plainte, léchage, énurésie…)

Ce comportement dépressif de l’animal peut durer plusieurs semaines après l’évènement douloureux, mais s’il perdure, il faut envisager une prise en charge vétérinaire. Il faut faire la différence entre le chagrin, l’ennui et une réelle dépression qui nécessite un traitement médical. Il faut également porter une attention particulière aux animaux âgés car la soumission à un stress de longue durée peut entraîner une dégradation de leur état de santé.

Que faut-il faire ?

deuil d’un animal : que faire avec les autres animauxLe laisser faire son deuil à son rythme sous une surveillance bienveillante.

  • Être présent sans excès. Le câliner aussi souvent qu’avant mais en sachant se retirer si le chien prend de la distance.
  • Laisser en place les rituels établis (temps de jeu, promenade) et ne pas en rajouter car l’animal va sentir que quelque chose ne va pas.
  • Conserver le cadre. On peut autoriser quelques écarts mais pas d’installation définitive sur le canapé si ça n’était pas autorisé avant.
  • Le stimuler avec patience et bienveillance pour l’occuper physiquement et mentalement.
  • Lui donner du plaisir avec les activités qu’il aime particulièrement pour l’aider à retrouver son entrain.

Ce qu’il ne faut pas faire

Il faut essayer de ne pas trop changer les habitudes de vie. Dans « Mon chien s’ennuie », aux éditions Eyrolles, les vétérinaires comportementalistes Edith Beaumont-Graff et Nicolas Massal précisent :

 » Les activités ne sont plus les mêmes, la manière dont le maître communique avec son chien est elle-même modifiée. Le maître cherche du réconfort auprès de son chien tout en essayant de le consoler en lui prodiguant plus de caresses et d’attentions que d’habitude. Les règles qui régissaient la vie du chien deviennent plus souples ou se volatilisent : il est autorisé à aller dans la chambre, sur le canapé, …Autant de changements qui modifient le cadre de vie de notre animal et ajoutent à son anxiété. »

À cause du stress, l’animal peut enclencher des comportements un peu destructeurs. Il est tentant de le punir ou l’isoler dans une pièce à part. Cela va le rendre encore plus anxieux et il risque de paniquer devant cette situation inhabituelle. Il vaut mieux faire preuve de compréhension, d’un peu de douceur et lui parler, lui expliquer que vous comprenez sa détresse car elle est très proche de la vôtre.

Ce n’est pas non plus une bonne idée de tout lui permettre car le cadre établi va voler en éclat et revenir aux anciennes habitudes sera encore plus difficile.

Prendre un nouvel animal n’est pas recommandé ni pour vous, ni pour lui.

Lire l’article Comment faire le deuil de votre chien où j’explique le « syndrome du chien de remplacement »

N’hésitez pas à demander de l’aide à des professionnels

  • Votre vétérinaire qui pourra vous indiquer un traitement médicamenteux provisoire (phéromone ou anxiolytique léger) qui pourra le rassurer.
  • Un comportementaliste qui pourra vous conseiller une thérapie comportementale à mettre en place parallèlement au traitement
  • Un spécialiste du deuil animalier qui pourra vous aider vous et votre animal à traverser cette période difficile grâce à des soins énergétiques, des fleurs de Bach et la communication animale

Dispositif d’accompagnement deuil animal 

Professionnel du soutien deuil 

Les aides proposées 

La communication animale

SOS Bulle d’Amour organise également des groupes de parole gratuits dans lesquels vous pouvez échanger et partager avec d’autres personnes dans la même situation

deuil d’un animal : que faire avec les autres animaux

 

Et surtout… n’oubliez pas de beaucoup les caresser, les câliner, d’être très présent et de continuer à faire tout ce que vous aviez l’habitude de faire ensemble. Et de leur parler…

AUTRES ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

Comment faire le deuil de votre animal domestique

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie

 

SOS Bulle d'Amour Accompagnement deuil

Les animaux, stars de cinéma !

À l’heure où le premier « code » animal vient de voir le jour en France :

https://wamiz.com/chiens/actu/1er-code-animal-vient-voir-jour-france-12393.html#info

À l’heure où « 30 Millions d’amis » dénoncent la façon dont le cinéma traite les animaux

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/5471-le-cinema-un-enfer-pour-les-animaux-acteurs/

J’ai eu envie de rendre hommage aux animaux qui, au cinéma, ont attendri mon cœur d’enfant.

Souvenir… Souvenir…

Les chiens 

Rintintin et son ami Rusty, Lassy chien fidèle, Belle et son ami Sébastien, Croc Blanc le sauvage et l’incontournable Beethoven

SOS Bulle d'Amour accompagnement deuil animal

 

Histoires et Anecdotes

Lassie, chienne colley, séparée de son maître Joe, fera tout pour le retrouver, même très loin de lui : fidélité, ténacité et amour qualifient cette belle histoire de chien. Je dis chien car le rôle de Lassie a toujours été tenu par des chiens mâles.

Belle, sauvée de la mort par Sébastien, va elle aussi nous offrir une belle histoire d’amitié avec un enfant.

Rintintin, le copain de Rusty, à travers son personnage véhicule les qualités de bravoure et de fidélité des bergers allemands. Le vrai Rintintin, ramené de France par un caporal de l’armée américaine, a fait la fortune de son maître en se produisant dans plus de 30 westerns de la Warner et mourra en 1932 à l’âge de 16 ans

Croc-Blanc, né d’un père loup et d’une mère chienne, dont on suit la vie d’abord dans le livre de Jack London puis dans 7 adaptations cinématographiques, dont la plus réussie est le film de Randal Kleiser, sorti en 1991. C’est un chien magnifique confronté à la maltraitance humaine mais aussi à la bonté et l’amour de son 3ème maître, Weedon Scotty qui a réussi à l’apprivoiser.

Et enfin l’incontournable Beethoven, Saint Bernard quelque peu maladroit, drôle et attachant, qui a su conquérir le cœur de millions de spectateurs au Cinéma. La série compte en tout 7 films, dont le premier est sorti en 1992.

Beethoven a été surnommé ainsi car il aboyait à la 5ème symphonie de Ludwig van Beethoven.

Les chevaux 

Trigger et le cow boy Roy Rogers, Tornado, le cheval de Zorro

 

SOS Bulle d'Amour Accompagnement deuil animal

 

Parmi les chevaux qui ont marqué l’histoire du cinéma, Trigger est sans conteste le plus célèbre.
Ce palomino était le compagnon du cow-boy et justicier Roy Rogers. Ensemble, ils ont tourné, entre 1938 et 1951, 91 films.

Le cheval est né en 1932 dans le Montana. Il a été acheté en 1938 pour quelques dollars par Roy Rogers qui était déjà très célèbre aux Etats-Unis.

Golden Cloud a fait ses débuts au cinéma dans les Aventures de Robin des bois avec Olivia de Havilland et Errol Flynn, film tourné en 1938.

L’acteur rebaptise Golden Cloud , Trigger, qui signifie « gâchette ». Trigger devient rapidement aussi populaire que son cavalier.
Sur le générique des films, son nom apparaît à égale importance avec celui de son cavalier.

Un cavalier qui surgit dans la nuit… et son cheval Tornado

C’est  un cheval de fiction lié à Zorro que l’on retrouve dans la plupart des livres, films et téléfilms de ce dernier. Cet étalon de robe noire est d’une aide précieuse pour son cavalier par son obéissance, sa rapidité et son aptitude au combat. Historiquement, il est logique de penser que Tornado était un cheval américain de race Quarter Horse mais plusieurs chevaux de races différentes ont servi aux diverses scènes de tournage selon leurs aptitudes (vitesse, acrobaties, gros plans, etc.).

Moment de nostalgie offert par SOS Bulle d’Amour

 

Fondation Anna Evans

Vivre autrement avec les animaux

ATELIER « Communication Intuitive®» Pour les jeunes de 8-11ans

Le 14 avril 2018 de 9h30 à 16h30 à Leuze (Eghezée – Belgique)

 

Groupes de parole autour de la mort, l'euthanasie et le deuil de l'animal de compagnie

Fondation pour le développement du bien-être animal

Cette journée permettra à votre enfant de développer ses capacités naturelles de partage, de respect et d’amour.

Au cours de cette journée, votre enfant explorera les 5 sens qu’il partage avec l’animal et sera amené à prendre conscience de son intuition à travers un programme composé d’exercices ludiques et variés. Il sera entouré d’animaux et pourra vivre un échange avec eux dans un cadre sécuritaire. Notre objectif est d’encourager une approche respectueuse et sensible avec le monde animal. La relation avec les animaux présents autour des enfants à la maison sera également abordée.

 

Renseignements  et Inscription

 

 

 

Groupe de parole autour de la mort de votre animal du 2 novembre 2017

Nos groupes de parole sont ouverts à tous et gratuits. Vous pouvez participer librement aux thèmes qui vous intéressent : la seule condition est de vous y inscrire au préalable. Ils représentent un espace d’écoute, d’ouverture et de partage, et fonctionnent selon des règles permettant de respecter cet esprit.

 

Le prochain groupe a lieu le Jeudi 2 Novembre 2017 de 18H à 19H

Sur le thème de la mort, pour toutes les personnes qui ont vécu des situations similaires à celles-ci :

La mort de votre animal dans des circonstances dramatiques : j’ai trouvé mon chat mort égorgé au fond de mon jardin ; mon chien a été tué par une voiture sous mes yeux ; mon cheval est mort dans un incendie …

La mort d’un animal jeune qu’elles que soient les circonstances

Gérer la mort de l’animal dans l’environnement familial : comment l’annoncer ; l’absence pour les enfants, les autres animaux de la maison…

Les peurs devant la mort de son animal : je ne veux pas laisser sortir mon animal car j’ai peur qu’il lui arrive quelque chose

Comment se préparer à la mort de l’animal : dans le cas d’un animal âgé même s’il n’est pas malade ; dans l’urgence quand on vient de découvrir qu’il est gravement malade

L’accompagnement d’un animal mourant : que faut-il faire ; comment gérer notre impuissance devant la souffrance de l’animal qui va mourir…

La présence aux côtés de l’animal dans les derniers instants : pour lui ; pour vous ; pour lui dire au-revoir

Préparation de l’après : enterrement ; crémation ; cérémonie ; faire part…

 

 

ANIMATION

Françoise Moulins est sophrologue et formée à l’écoute active quelle a pratiqué professionnellement dans son métier de Conseillère. Elle accompagne bénévolement pendant trois ans des personnes en fin de vie en milieu hospitalier. Dans son association, elle initie en parallèle des groupes de parole pour accompagner le deuil d’êtres humains. Nourrie par un parcours personnel riche et fécond, elle aspire à offrir son soutien à d’autres personnes qui comme elle, ont vécu difficilement le deuil d’un animal aimé, ou sont dans la peine autour de la mort d’animaux.

Elle rencontre la Dr Anna Evans au cours des formations qu’elle anime dans le cadre de la Fondation qu’elle a créée au service du monde animal et un lien de confiance se noue : elles décident de créer ensemble un groupe de parole en ligne, facilitant ainsi les échanges entre des personnes éloignées ou se déplaçant difficilement. Ce service, offert gratuitement, a pour ambition d’apporter une chaleur humaine à ceux qui souffrent d’un deuil animalier, souvent dans l’isolement et l’incompréhension de leur entourage.

Nous vous souhaitons de belles rencontres !

Renseignements

Inscription

Vous souhaitez aller plus loin ?

Cet article vous a plus ? Partagez-le.

Vous souhaitez partager votre expérience avec nous ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire

Jérome Michalon : sociologie du soin par le contact animalier

UN LIVRE : Panser avec les animaux

Une thèse qui devient un livre… et c’est une bonne nouvelle pour tous les acteurs de la médiation animale car cette thèse de Jérôme Michalon est une vraie RÉFÉRENCE dans cette pratique!

 

Où le trouver

 

UNE INTERVIEW

Nous avons développé, depuis plusieurs dizaines d’années – mais la chose reste très récente dans l’histoire de notre relation aux animaux domestiques – un nouveau rapport aux animaux domestiques : ils sont devenus soigneurs des humains. Quand avons-nous réalisé qu’ils avaient ce potentiel ?

Ce qu’en pense Jérôme Michalon

 

Bienvenue sur SOS Bulle d’amour

 

Vous souhaitez aller plus loin ?

Cet article vous a plus ? Partagez-le.

Vous souhaitez partager votre expérience avec nous ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire en dessous.

Groupe de parole autour de la mort de votre animal du 5 octobre 2017

Nos groupes de parole sont ouverts à tous et gratuits. Vous pouvez participer librement aux thèmes qui vous intéressent : la seule condition est de vous y inscrire au préalable. Ils représentent un espace d’écoute, d’ouverture et de partage, et fonctionnent selon des règles permettant de respecter cet esprit.

 

Le prochain groupe a lieu le Jeudi 5 Octobre 2017 de 18H à 19H

Sur le thème de la mort, pour toutes les personnes qui ont vécu des situations similaires à celles-ci :

La mort de votre animal dans des circonstances dramatiques : j’ai trouvé mon chat mort égorgé au fond de mon jardin ; mon chien a été tué par une voiture sous mes yeux ; mon cheval est mort dans un incendie …

La mort d’un animal jeune qu’elles que soient les circonstances

Gérer la mort de l’animal dans l’environnement familial : comment l’annoncer ; l’absence pour les enfants, les autres animaux de la maison…

Les peurs devant la mort de son animal : je ne veux pas laisser sortir mon animal car j’ai peur qu’il lui arrive quelque chose

Comment se préparer à la mort de l’animal : dans le cas d’un animal âgé même s’il n’est pas malade ; dans l’urgence quand on vient de découvrir qu’il est gravement malade

L’accompagnement d’un animal mourant : que faut-il faire ; comment gérer notre impuissance devant la souffrance de l’animal qui va mourir…

La présence aux côtés de l’animal dans les derniers instants : pour lui ; pour vous ; pour lui dire au-revoir

Préparation de l’après : enterrement ; crémation ; cérémonie ; faire part…

 

 

ANIMATION

Françoise Moulins est sophrologue et formée à l’écoute active quelle a pratiqué professionnellement dans son métier de Conseillère. Elle accompagne bénévolement pendant trois ans des personnes en fin de vie en milieu hospitalier. Dans son association, elle initie en parallèle des groupes de parole pour accompagner le deuil d’êtres humains. Nourrie par un parcours personnel riche et fécond, elle aspire à offrir son soutien à d’autres personnes qui comme elle, ont vécu difficilement le deuil d’un animal aimé, ou sont dans la peine autour de la mort d’animaux.

Elle rencontre la Dr Anna Evans au cours des formations qu’elle anime dans le cadre de la Fondation qu’elle a créée au service du monde animal et un lien de confiance se noue : elles décident de créer ensemble un groupe de parole en ligne, facilitant ainsi les échanges entre des personnes éloignées ou se déplaçant difficilement. Ce service, offert gratuitement, a pour ambition d’apporter une chaleur humaine à ceux qui souffrent d’un deuil animalier, souvent dans l’isolement et l’incompréhension de leur entourage.

Nous vous souhaitons de belles rencontres !

Renseignements

Inscription

La Communication Intuitive pour vivre au quotidien avec le cheval (et les autres)

Sept jours exceptionnels près de Limoges pour découvrir, s’initier, et pratiquer la Communication Intuitive® avec l’animal avec la Dr Vétérinaire Anna EVANS en modules progressifs « à la carte » du 16 au 23 Septembre 2017

 

Initiation à la Communication Intuitive(R) – 16 et 17 septembre
Ouvert à tous
Un apprentissage ludique et structuré de l’outil de Communication Intuitive (R)

Intermédiaire – Vérification– 18 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation
Apprendre comment faire la différence entre imagination et communication

Intermédiaire – Guérir avec le cheval– 19 et 20 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation
Retrouver notre dimension intérieure de chevaliers

Intermédiaire – Préparation à la randonnée– 21 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation
utiliser la CI pour développer une relation de partenariat avec sa monture

Intermédiaire – Randonnée – 22 ou 23 septembre
Accessible apres l’atelier Initiation et pour les cavaliers uniquement
Vivre une journée au rythme des chevaux et avec eux dans la nature

Renseignements et inscriptions