Archives mensuelles : juin 2017

La toxicité des pommes de terre crues pour le chien

La pomme de terre contient une toxine : la solanine. Ce sont surtout les germes et les tubercules germés ou verdis qui présentent une teneur en solanine élevée.

Elle a une action irritante sur le tube digestif et une toxicité nerveuse. Les symptômes sont principalement des troubles digestifs : vomissements, constipation suivie de diarrhées et hyper salivation. Des complications nerveuses peuvent être observées telles que tremblements et pertes d’équilibre. L’évolution est généralement favorable mais on connaît des cas mortels sur ingestion massive.

Continuer la lecture

Comment la Communication Intuitive peut sauver un cheval

Je vous ai déjà parlé de Kipling dans mon article sur la myopathie atypique chez le cheval.

Depuis deux ans, j’ai été initiée à la Communication Intuitive dans le cadre des formations dispensées par la Fondation Anna Evans  et je vais maintenant vous raconter comment cette méthode m’a permis d’aider sa propriétaire à sauver Kipling.

Elle m’appelle un jour pour m’expliquer que le centre équestre dans lequel il est en pension est en alerte sanitaire. Quatre chevaux sont déjà morts, Kip est atteint et il est soigné en clinique vétérinaire depuis quelques jours sans qu’il y ait beaucoup d’amélioration. Félicia a peur qu’il souffre beaucoup et commence à songer à l’euthanasie mais elle veut savoir ce qu’il en pense.

Continuer la lecture

Calendrier des groupes de paroles dans les 4 prochains mois (Modification)

Groupe de parole du 15 Juillet 2017 de 9H à 10H30

Les animaux qui tuent : les chats qui tuent les oiseaux

Les chats domestiques sont nourris par l’homme et n’ont pas besoin de chasser pour leur survie. Cependant, le comportement de ces félins varie de façon individuelle : certains sont des chasseurs prolifiques alors que d’autres n’attrapent rien.

Quelle position adopter face à cela : accepter, l’enfermer, le punir ?

Continuer la lecture

Epilepsie : les chiens détecteurs de crise

Savez-vous que…

les chiens sont capables de sentir que leur « humain » va déclencher une crise d’épilepsie.

Les chercheurs n’ont pas encore élucidé comment le chien sent que la crise va arriver. Il pourrait s’agir d’une odeur corporelle émise par la personne.

Ces chiens sont formés pour réagir de façon appropriée à l’approche et pendant la crise. Ils sont choisis en fonction de leurs aptitudes parmi les races habituellement utilisées comme chien d’assistance (golden retriever, labrador retriever).

L’assistance de ce type de chiens permet aux malades d’être plus indépendants.

 

Le deuil spirituel

Aujourd’hui, j’aimerais  évoquer l’aspect spirituel du deuil… que ceux qui pensent que la vie s’arrête après la mort s’arrêtent là. En quoi, le travail de deuil peut-il être une vraie occasion de transformation intérieure ?

Le processus de deuil nous ramène au cœur du cœur de nous-mêmes. C’est vraiment le lieu où se fabrique tout le lien avec le disparu. C’est cela, la finalité du deuil : créer le lien intérieur avec l’être décédé. Et ce cœur du cœur de nous-mêmes, c’est aussi le lieu de l’esprit. Et tout l’enjeu du deuil, c’est de préserver ce lien, la souffrance en moins, au fil du temps avec l’être disparu.

C’est aussi le lien qu’on rencontre dans la méditation. Quand notre esprit se pose, il va spontanément dans ce lieu à l’intérieur de nous-mêmes. Et là, il y a la possibilité dans le vécu du deuil de reconnaître ce lieu-là et de ne pas l’associer à la perte. Il y a ce lieu-là qui nous est amené par la perte mais la perte nous révèle quelque chose de ce lieu-là. La perte présente une occasion qu’on n’a jamais eue, c’est de découvrir à la fois l’être qu’on a perdu mais aussi soi-même. Le cœur du cœur de soi-même peut nous être révélé par ce processus douloureux mais qui, après plusieurs années peut être un lieu de quiétude où on rencontre l’être qu’on a perdu en paix. Donc deuil = oubli, il faut complètement oublier. Au contraire il vaut mieux accueillir le deuil comme une réalité et accompagner le processus du mieux qu’on peut pour pouvoir installer au fil des années cette présence précieuse à soi.

Il faut essayer de poser son esprit pour faciliter l’accès à cette dimension-là.

Ce n’est pas facile de poser son esprit alors qu’on est submergé par le chagrin, la détresse et le manque. Mais essayer de le faire autant qu’on peut, permet d’ouvrir notre cœur aux émotions qui se lèvent. Il faut essayer de les rencontrer telles qu’elles sont, ne pas chercher à transformer, ne pas chercher à s’opposer, laisser faire, laisser aller, laisser couler.

C’est pour moi la seule approche intérieure qui est nécessaire. Après, il y a tout ce qu’on peut faire pour l’autre. Se mettre en paix, si on considère qu’il y a une continuité de la conscience après la mort, invite l’autre à se mettre en paix.

On peut aussi mettre de la lumière et inviter l’âme à poursuivre son chemin et la laisser partir. Je suis dans la peine mais je te laisse partir.

Il ne faut pas confondre le processus psychologique et le processus spirituel. On peut être dans une peine terrible, un manque terrible, vivre l’absence au jour le jour de façon terrible et en même temps, au fond de son cœur, dire à l’autre qu’il peut partir et continuer son chemin, qu’il peut rester en lien avec nous de façon subtile.

Mais il ne faut pas mélanger les deux chemins. Ils marchent main dans la main mais il y a le processus psychologique qui est malheureusement toujours long en tant que tel et le processus spirituel.

Mon expérience du processus psychologique

La curiosité des chats

C’est inné chez les chats, ils sont curieux, c’est bien connu. Ne dit-on pas « curieuse comme une chatte » ?

Et la curiosité étant un vilain défaut, elle peut leur jouer des mauvais tours. Eugène O’Neill a dit dans une de ses pièces : « Curiosity killed a cat » (La curiosité a tué un chat). Elle les incite à se mettre en danger.

Ils éprouvent un besoin irrésistible d’explorer tous les lieux qui leur paraissent mystérieux et où ils risquent de rester enfermés : un placard, la maison du voisin qui part en vacances, la machine à laver le linge qu’on va refermer sans s’apercevoir qu’ils sont dedans (personnellement, j’ai retrouvé, après l’avoir cherché pendant une heure, le chaton de mon fils dans le réfrigérateur). Plus c’est haut, mieux c’est et là, gare à la chute qui va entraîner tout ce qu’il y a sur l’étagère. L’endroit où vous préparez la nourriture de la famille est aussi très attirant et ils mettent les coussinets sur la plaque chauffante

Pour ceux qui vivent en appartement, les balcons représentent un véritable danger s’il leur prend l’envie de se pencher pour observer la petite chatte qui joue sur le balcon du dessous.

Quant à ceux qui sortent à l’extérieur, d’autres menaces les guettent : jouer avec un serpent ou une abeille, aller renifler les colonnes de chenilles processionnaires (voir sur le blog l’article du 20 juin 2017), grimper en haut d’un arbre dont ils ne pourront pas redescendre. En principe, les chats n’aiment pas l’eau mais la curiosité peut les amener au bord de la piscine du voisin et s’ils tombent dedans, ils vont s’épuiser à essayer de remonter et se noyer. Les regards et autres canalisations non protégés peuvent les attirer et deviennent un véritable piège pour eux.

Attention aux chenilles processionnaires

Propriétaires de chats et de chiens, soyez vigilants si vous promenez vos chiens dans des endroits où il y a des pins ou si vous en avez sur votre propriété. Les chenilles processionnaires du pin représentent un véritable danger pour vos chiens mais également vos chats. Elles sont très amusantes dans leur déplacement en procession et très attirantes pour nos amis, toujours très curieux de tout ce qui est nouveau.

Dangers : Choc allergique et nécrose de la langue

C’est une vraie urgence vétérinaire car les dégâts peuvent être très importants et mènent souvent hélas à l’euthanasie de l’animal.

Mieux prévenir que guérir : regardez bien autour de vous quand vous promenez vos amis.

 

En savoir plus  

Le Reiki et l’animal en fin de vie

L’énergie Reiki est aussi efficace pour soutenir un animal dans cette période de passage entre sa vie incarnée et l’autre non manifestée. On a le droit de penser qu’après la mort, c’est fini pour eux comme pour nous. Et nous pouvons aussi envisager la vie après la mort et l’aider dans cette transition vers une autre existence.

Le praticien Reiki va alors favoriser un environnement de paix et d’amour pour soutenir l’animal mais aussi son entourage humain.

Le Reiki diminue les effets secondaires des médicaments et l’inconfort provoqué par les procédures médicales.

Il aide l’animal à se libérer de l’attachement de ses maîtres (certains animaux résistent à la douleur sentant que leur humain n’est pas prêt à les laisser partir).

Il stimule le système immunitaire, favorise la détente et soulage les douleurs physiques.

 

Qu’est-ce que le Reiki ?

Forum SOS Bulle d’Amour

Ce forum est à votre disposition afin que vous puissiez échanger avec d’autres personnes qui vivent ou ont vécu la même situation que vous.

J’aimerais que les échanges portent exclusivement sur les sujets de l’euthanasie, de la mort de votre animal et du deuil et qu’ils soient empreints de respect et sans jugement.

N’oubliez pas de vous inscrire pour participer aux échanges. Vous pourrez ensuite lancer une conversation ou répondre à des messages.

Pour y aller 

Fondation Anna Evans groupe de parole de juillet 2017

GROUPES DE PAROLE AUTOUR DE LA MORT DE L’ANIMAL ET LE DEUIL

Nos groupes de parole sont ouverts à tous et gratuits. Vous pouvez participer librement aux thèmes qui vous intéressent : la seule condition est de vous y inscrire au préalable. Ils représentent un espace d’écoute, d’ouverture et de partage, et fonctionnent selon des règles permettant de respecter cet esprit.

Ils vous concernent si :

  • Vous souhaitez vous préparer au départ plus ou moins lointain de votre animal
  • Vous accompagnez en ce moment votre animal en fin de vie
  • Vous êtes confrontés au choix difficile de l’euthanasie le concernant
  • Vous êtes en train de vivre le deuil de votre animal, que son départ soit récent ou ancien

Au sein de ces groupes, vous pouvez :

  • Être entendu(e) dans votre peine, vos peurs ou vos espérances
  • Être soutenu(e) par les témoignages des autres personnes
  • Retrouver des forces, de l’énergie et du courage
  • Identifier des perspectives nouvelles
  • Vous interroger sur le sens de l’épreuve que vous vivez
  • Trouvez une aide personnalisée pour traverser cette période difficile

Nos groupes de parole ont lieu le troisième samedi de chaque mois en matinée.

ANIMATION

Françoise Moulins est sophrologue et formée à l’écoute active quelle a pratiqué professionnellement dans son métier de Conseillère. Nourrie par un parcours personnel riche et fécond, elle aspire à offrir son soutien à d’autres personnes qui comme elle, ont vécu difficilement le deuil d’un animal aimé, ou sont dans la peine autour de la mort d’animaux.

Elle rencontre la Dr Anna Evans au cours des formations qu’elle anime dans le cadre de la Fondation qu’elle a créée au service du monde animal et un lien de confiance se noue : elles décident de créer ensemble un groupe de parole en ligne, facilitant ainsi les échanges entre des personnes éloignées ou se déplaçant difficilement. Ce service, offert gratuitement, a pour ambition d’apporter une chaleur humaine à ceux qui souffrent d’un deuil animalier, souvent dans l’isolement et l’incompréhension de leur entourage.

Nous vous souhaitons de belles rencontres !

Le prochain a lieu le Samedi 15 juillet 2017 de 9H à 10H30

 Les animaux qui tuent : les chats qui tuent les oiseaux

Les chats domestiques sont nourris par l’homme et n’ont pas besoin de chasser pour leur survie. Cependant, le comportement de ces félins varie de façon individuelle : certains sont des chasseurs prolifiques alors que d’autres n’attrapent rien.

Quelle position adopter face à cela : accepter, l’enfermer, le punir ?

Renseignements : Groupes de parole

Inscription : https://www.sos-bulledamour.fr/groupes-de-parole/contact-2/