Archives par étiquette : fleurs de bach

Mort animal sos bulle d’amour

Mort de votre animal de compagnie : SOS Bulle d’Amour et Fleurs de Bach

Qui se cache derrière SOS Bulle d’Amour et comment vous aider, vous accompagner, vous réconforter au moment de la mort de votre animal de compagnie.

Qui se cache derrière SOS Bulle d’Amour

La mort et le deuil ont croisé mon chemin de vie à de nombreuses reprises et je suis sortie de ces rencontres encore plus vivante. Ce fut très tôt pour moi une évidence que je devais mettre cette expérience au service des autres. Le deuil qui me fut le plus difficile à faire, et qui m’a beaucoup enseigné, a été celui d’un chien avec lequel j’ai eu une relation particulièrement intense. Le deuil d’un animal est particulièrement difficile à faire car il se fait souvent dans la solitude et l’incompréhension de l’entourage. C’est pour cela que j’ai décidé d’accompagner plus particulièrement les personnes en détresse face à la fin de vie, la mort ou le deuil de leur compagnon de vie. Je peux, à cette occasion, apporter mon soutien à l’humain mais aussi à l’animal.

 

Psychologue de formation, j’entre très tôt en contact, avec les enseignements traditionnels hindouistes par l’intermédiaire d’Arnaud Desjardins et Yvan Amar. Ce parcours m’a conduite à me former à des méthodes de travail sur moi moins traditionnelles, Sophrologie, Reiki, Fleurs de Bach, et Tarologie, que je pratique longtemps sur moi avant d’en faire profiter mon entourage et de les transmettre ensuite dans le cadre d’une association. Je peaufine mon expérience de la mort et du deuil en accompagnant bénévolement pendant trois ans des personnes en fin de vie en milieu hospitalier. Dans mon association, j’initie en parallèle des groupes de parole pour accompagner le deuil d’êtres humains.
Contact
Françoise Moulins – (0033) (0) 687.39.12.25
https://www.sos-bulledamour.fr/
framboise.chesley@sfr.fr

Les fleurs de Bach

Mort animal sos bulle d’amourLes fleurs de Bach  sont des élixirs floraux mis au point par le docteur Bach, un médecin anglais dans les années 30. Réputées pour traiter en priorité les états d’âme, ces fleurs sont au service de nos émotions. Or, au moment du départ de votre animal, compagnon de votre vie, ce sont des flots d’émotion qui vont vous submerger. Elles vont pouvoir vous aider vous personnellement mais aussi votre animal qui, c’est reconnu maintenant, est un être sensible, doué de sentiments et capables de souffrance. Les animaux sont particulièrement sensibles à l’effet vibratoire des fleurs car ils n’ont pas, comme nous, de barrières mentales.
Il est possible de prendre ponctuellement une des fleurs, parce que quelqu’un vous a dit ou que vous avez lu sur internet, que telle fleur fait du bien en cas de… peur, tristesse, colère, culpabilité etc… Cependant, il est préférable d’avoir recours à un spécialiste qui est capable de créer un mélange de fleurs totalement adapté à votre cas ou celui de votre animal. Les fleurs de Bach ne peuvent se substituer à un traitement médical ou vétérinaire mais elles viennent en complément et peuvent se combiner avec toute autre thérapie.
Personnellement je pratique de la façon suivante :
Je commence généralement par un entretien d’écoute qui va me permettre de faire l’analyse de vos besoins. Cet entretien peut se faire à distance par téléphone ou par skype. Je vous fais ensuite valider les fleurs que je pense adaptées à la problématique analysée lors de l’entretien. Je procède moi-même à la préparation du mélange pour vous éviter l’achat des flacons de fleurs et je vous l’envoie à votre domicile sans frais supplémentaires. Ce service est compris dans le tarif de l’entretien qui se monte à 25 euros pour un entretien d’une demi-heure et 50 euros pour un entretien d’une heure.

À quel moment et comment je peux vous aider avec les fleurs de Bach

Avant la mort

Mort animal sos bulle d’amourDès que votre animal atteint un âge certain, à déterminer selon les espèces et les races, il est nécessaire de prendre conscience que son départ est imminent. Vous préparer en amont permet de lui assurer un départ sans drame où vous pouvez lui dire du fond de votre cœur : « Je te remercie pour tout ce que tu m’as apporté, pour tous les bons moments que nous avons vécu ensemble. Tu vas me manquer terriblement et je vais beaucoup pleurer mais tu peux t’en aller vers la lumière  car je sais que tu seras toujours avec moi. »
À ce stade, je vais utiliser les fleurs de Bach pour :
  • Vous préparer au changement de vie que la disparition de votre animal va engendrer
  • Vous éviter de ressasser et de créer des pensées obsédantes autour de ce qui va arriver
  • Vous donner confiance en vous et stimuler votre intuition pour prendre les bonnes décisions
En ce qui concerne votre animal, il va s’agir de lui assurer une fin de vie tranquille, de le soutenir physiquement et moralement et de le préparer à cette migration inévitable.

Pendant la mort de l’animal

Cette période commence quand vous comprenez que votre animal est condamné à plus ou moins longue échéance. C’est le moment où vous ressentez douloureusement ce que vous avez toujours su : vous allez le perdre, il va bientôt s’en aller. Nous rentrons là dans la phase de soins palliatifs et dans l’accompagnement proprement dit. Quand vous pouvez vous dire que vous avez fait du mieux possible et que cela s’est passé au mieux, le premier pas sur le chemin du deuil est fait.
Les fleurs de Bach peuvent vous aider pour :
  • Faire face à la peur que cette situation génère
  • Accepter ce qui pour vous paraît inacceptable
  • Vous soutenir physiquement et moralement si l’accompagnement s’avère difficile
  • Vous donner la clarté d’esprit et la confiance en vous nécessaires pour affronter les problèmes
  • Ne pas vous laisser submerger par l’émotion et assurer l’environnement serein qui est nécessaire à votre animal pour que son esprit quitte son corps dans les meilleures conditions
Pour votre animal, les fleurs de Bach vont l’aider  à se préparer à ce changement, à lâcher prise plus rapidement s’il le souhaite et ne pas s’imposer des souffrances inutiles.

Après la mort de l’animal

Mort animal sos bulle d’amourL’âme de votre animal a quitté son corps et c’est le moment du choc et du déni.
Les Fleurs de Bach vont vous aider :
  • À assimiler le choc de sa mort
  • À apaiser le chagrin qui vous submerge afin de limiter la somatisation
  • À réduire le sentiment de colère
  • À combattre l’état dépressif qui commence à s’installer

A LIRE EGALEMENT

Ce que nous enseigne la mort d’un animal de compagnie

Se préparer à la mort d’un animal

Les animaux ne meurent pas vraiment

SOS Bulle d’Amour Groupes de parole

 

FLEURS DE BACH PINE : La fleur de la culpabilité

C’est ma faute… je n’ai pas vu qu’il était si mal, je n’étais pas là pour l’accompagner quand il est mort, il a dû croire que je l’avais abandonné…

Voici toutes les phrases qui passent dans votre tête après la mort de votre animal et qui alimente ce sentiment qui peut vous empoisonner pour le reste de votre : la culpabilité.

 

Le Pin Sylvestre aidera à transformer la culpabilité en responsabilité et accepter ce qui s’est passé de façon réaliste sans porter de jugement négatif.

 

Le docteur Bach a écrit au sujet du Pin Sylvestre : « …Toute condamnation de nous-même ou des autres est une condamnation de la création universelle de l’amour, elle nous restreint et limite notre pouvoir d’insuffler l’Amour Universel aux autres… »

 

En savoir plus sur les fleurs de Bach

Star of Béthléem : la fleur du chagrin et de la peine

Voilà la fleur que j’utiliserai le plus souvent pour vous venir en aide lors de la mort de votre animal !

C’est le recours lors des chocs corporels ou psychiques. Elle atténue l’effet du choc et stimule le processus d’auto-guérison du corps.

Certains de ces traumas se manifestent tout de suite par des phénomènes physiques et d’autres que des mois, voire des années après. C’est un fait reconnu que la plupart des maladies psychosomatiques ont leur origine dans un traumatisme énergétique non reconnu.

Il n’est donc pas question d’ignorer ou de refouler la souffrance causée par la perte de votre animal. Il vaut mieux éviter de se mettre à l’abri de ce qu’on ne veut pas ressentir en se refermant sur soi-même et en faisant « le mort ».

Mais avec l’aide de Star of Béthléem, vous allez pouvoir affronter votre peine et votre chagrin. Elle va vous permettre d’accepter la consolation et de retrouver une forme de libération et une grande paix intérieure. C’est le réconfort de l’âme.

 

Edward Bach disait de Star of Béthléem « qu’elle conforte l’âme et apaise la douleur ».

 

En savoir plus sur les fleurs de Bach

Qui je suis et mes motivations

Du plus loin qu’il m’en souvienne, je me suis toujours posé des questions.

En terminale, j’ai eu la chance d’avoir une professeur de philo passionnée de Freud, et qui a su nous transmettre cette passion. Évidemment, ma carrière fut toute choisie : je serai psychologue. J’obtins une licence de psycho-sociologie, mais le sort décida autrement de la suite de ma carrière, et j’entrai dans le département financier d’un établissement public.

Ma curiosité pour les sciences humaines ne s’était pourtant pas tarie, et mon intérêt pour l’introspection et l’amélioration de ma relation aux autres s’était encore accru. Dans le cadre de mon travail, j’eus l’occasion d’expérimenter des techniques de développement personnel comme l’analyse transactionnelle, la PNL et la gestalt.
Je commençais à comprendre comment je fonctionnais.

Puis une situation douloureuse m’amena sur le divan d’un psychanalyste. Jusque-là je m’étais toujours trouvée plutôt bien dans ma peau, et je pensais que je n’avais pas besoin d’une thérapie. Mais à cette occasion, je pris conscience qu’il y avait — notamment dans mes rapports avec les hommes — un problème profond. Je choisis un Lacanien que je consultai pendant trois ans, ce qui me permit de développer ma capacité d’analyse de mes propres comportements et de ceux d’autrui.

Ce n’est que beaucoup plus tard, à la suite d’un deuil, que j’entrais en contact avec les enseignements traditionnels hindouistes par l’intermédiaire d’Arnaud Desjardins, avant de rencontrer celui qui devait devenir mon instructeur de vie, Yvan Amar.

Cette découverte m’entraîna vers des méthodes de travail sur moi beaucoup moins traditionnellesSophrologieReikiFleurs de Bach, et Tarologie. J’ai longtemps pratiqué ces techniques sur moi avant d’en faire profiter mon entourage et de les transmettre ensuite dans le cadre d’une association.

Pendant toute cette période, j’avais à mes côtés un chien cocker exceptionnel avec lequel j’avais une relation très forte. Sa mort fut très douloureuse pour moi, mais malgré le vide qu’elle me laissait, j’ai toujours eu l’impression que le lien avec lui n’était pas rompu. D’ailleurs, c’est lui qui, lors d’un rêve, m’a amenée à me renseigner sur la Communication Intuitive avec les animaux, et m’a donné envie de me former à cette pratique.

Mais la vie ne m’a pas fait de cadeaux et j’ai été confrontée plusieurs fois à la perte d’êtres proches (humains et animaux) qui comptaient beaucoup pour moi. J’ai pu appréhender les difficultés qu’on rencontre dans ces moments délicats remplis d’émotions diverses. Mon parcours de vie m’a aidé à traverser ces épreuves douloureuses. Forte de ces expériences, j’ai envie de les partager avec ceux dont la vie est traversée par le chagrin et je me sens d’autant plus capable de les soutenir et de les accompagner que j’ai pu moi-même expérimenter comment tout cela peut être vécu différemment.

La vie est une alternance de rencontres et de séparations. L’évolution est à l’image de la métamorphose de la chenille en papillon : elle est faite de morts et de renaissances. En ce sens, les deuils et les séparations peuvent être vécus comme des occasions de renaître, d’accéder à davantage de sagesse. Ce regard sur la perte ne supprime pas la souffrance et les difficultés, mais il permet de s’ouvrir à d’autres perspectives.

Renseignements