Comment rendre hommage à votre animal décédé

Les rites funéraires ont une importance capitale dans la manière de faire le deuil. Pourquoi est-ce si important de dire adieu, d’honorer et de se souvenir et comment faire ?

Comment rendre hommage à l’animal decede
L’esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.                   William Shakespeare

À quoi servent les funérailles chez les humains ?

Les cérémonies d’adieux ou funérailles sont capitales car elles  aident à amorcer le deuil. Savoir que l’être humain ou l’animal qui partageait notre vie est mort est une chose, concevoir toutes les conséquences que cela implique en est une autre.

Comprendre vraiment que nous avons perdu quelque chose d’important dans notre vie prend beaucoup de temps. Ce long chemin, que nous devons effectuer néanmoins, commence avec les rites funéraires qui obligent à s’arrêter un moment.

C’est un moment de recueillement qui permet de rendre hommage au disparu, lui montrer l’intensité de l’affection que nous lui portions, le remercier et lui dire adieu.

Comment rendre hommage à l’animal decede« Les gens endiguent leur désarroi et leurs souffrances par les rituels comme certains endiguent leur violence par le sport. Après la réception du caractère irrecevable de la mort, ils peuvent alors tenter de chercher un sens aux événements. En trouveront-ils un ? Pas nécessairement. Néanmoins, le simple fait de chercher leur permet de ne pas se sentir totalement impuissants face aux événements et surtout, mine de rien, de recréer ensemble du « vouloir-vivre » » : explique Luce Des Aulniers, anthropologue et professeur au département des communications ainsi qu’au Centre d’études sur la mort de l’UQAM.

Chaque religion et chaque culture a ses rites qui ont pour but de souligner la fin d’une vie. Au-delà des différences, les similarités sont nombreuses : le fait de se rassembler, l’expression des émotions, l’existence de symboles et de gestes significatifs qui marquent un passage d’un état à un autre.

Mais à quoi servent tous ces rites et pourquoi favorisent-ils le travail de deuil ?

Les fonctions des rites funéraires

Si les rites sont a priori destinés à celui qui est parti, ils sont surtout essentiels et bénéfiques à ceux qui y assistent. Ces vivants, en flagrant délit de vie, ont besoin de compassion et de chaleur humaine.

Il est important à travers un rituel funéraire d’assurer un hommage digne au disparu par une cérémonie particulière qui représentera un moment de communion, porteur de sens, pour intégrer celui qui est parti dans la mémoire et effacer cette notion de séparation provoquée par le décès. Ce moment de communion peut être une source d’apaisement, d’harmonie et de ressourcement qui marque le début du deuil qu’il va falloir faire.

Comment rendre hommage à l’animal decede

La cérémonie d’adieu a également pour fonction de provoquer l’émotion, de favoriser l’introspection et de permettre à la famille, aux proches, aux amis de vivre ensemble la même chose autour du disparu.

Les bénéfices des rites funéraires

Même si la cérémonie est principalement célébrée pour les vivants, c’est bien sûr au disparu qu’elle est offerte. Il est essentiel de respecter ses dernières volontés s’il a eu l’occasion de les exprimer. L’essence d’une cérémonie funéraire est de rendre le défunt présent au passé.

Outre prévenir le sentiment de culpabilité inhérent à tous les deuils, la cérémonie permet de se dire « au revoir » décemment, d’installer en soi la séparation et de faire le premier pas du chemin de deuil.

C’est aussi le moment d’évoquer les souvenirs et les histoires du passé, les vécus ensemble. Celui qui cherche à s’attacher au passé aura un chemin de deuil difficile mais il est important de fabriquer une image du disparu qui perpétuera son souvenir dans le futur. Se remémorer les beaux moments permet d’oublier les si difficiles derniers moments.

Le rituel et la symbolique sont là pour habiller ces événements qui sont inaccessibles à une explication probante. À notre époque, la mort fascine et terrifie à la fois. Comment faire son deuil quand le sujet même reste tabou ? Comment faire son deuil seul, sans être accompagné ? Il n’y a pas de remède miraculeux. Chacun doit pouvoir choisir sa formule mais apprendre à ritualiser n’est pas simple.

« Faire le deuil, ce n’est pas oublier mais pouvoir passer à autre chose en ayant intégré le souvenir du disparu dans son cœur. » précise Marina Von Allmen dans son livre « quand l’animal s’en va… » « Ceux qui peuvent faire un rituel pour marquer la disparition de leur animal auront moins de mal à faire leur deuil. »

Quels rituels pour votre  animal ?

Les actes fondateurs du rituel sont de dire adieu à votre compagnon, d’honorer sa mémoire et de faire un lieu de souvenir. Que vous ayez récupéré sa dépouille ou ses cendres, si vous avez choisi la crémation, ou que vous n’ayez pu le faire pour diverses raisons, il y a pléthore de moyens  pour sacrifier à ces rituels de deuil. Je sais que certaines personnes considèrent qu’il n’est pas décent de donner des funérailles à un animal de compagnie mais vous devez faire ce qui vous correspond le mieux pour soulager votre chagrin.

Une cérémonie

Les cérémonies funéraires pour animaux commencent peu à peu à voir le jour. De plus en plus de services sont proposés aux propriétaires d’animaux domestiques : pompes funèbres spécialisées, transport toutes distances, inhumation à domicile, crémation individuelle, création d’espace de recueillement, inhumation en cimetière animalier etc. Ces solutions sont évidemment assez onéreuses et vous pouvez tout à fait organiser vous-même une cérémonie quelle que soit la décision que vous avez prise, inhumation ou crémation.

Comment rendre hommage à l’animal decedeCe moment peut « se vivre seul, avec une personne de confiance et, bien sûr, en famille. Les enfants aiment beaucoup y participer, surtout si on les a inclus dans la préparation de l’évènement. » précise Martine Golay Ramel, thérapeute et spécialiste du deuil.

Inhumer le corps de l’animal ou ses cendres, l’agrémenter d’une belle pierre à son nom sur laquelle on pose une fleur, faire brûler une bougie, voici quelques gestes simples qui permettront de lui dire adieu.

Créer un lieu de souvenir

Comment rendre hommage à l’animal decedeCe « mémorial » peut se faire à l’endroit où repose votre animal mais si vous n’avez pas pu ramener son corps ou ses cendres, vous pouvez créer un lieu virtuel dans votre jardin ou à l’intérieur de la maison ou de l’appartement. Ceci est particulièrement indiqué pour les animaux de grande taille (cheval, âne etc..) pour lesquels malheureusement on ne peut pas récupérer de restes.

À l’extérieur, dans l’endroit du jardin qu’il affectionnait particulièrement, vous pouvez :

  • planter un arbre ou un arbuste qui fleurira en sa mémoire
  • poser une grosse pierre, une plaque commémorative avec son nom, un objet en bois, une petite statue d’animal ou autre ou même une stèle

Comment rendre hommage à l’animal decedeÀ l’intérieur, dans un lieu qui lui sera dédié où vous réunirez :

  • un objet avec lequel il aimait jouer (l’os tout mâchouillé de votre chien, la souris sans poil de votre chat ou le ballon avec lequel votre cheval aimait jouer au pré)
  • un souvenir concret de lui que vous aurez pensé à conserver avant sa mort (une touffe de poil ou de crinière, une empreinte de patte moulée dans du plâtre)
  • Choisir une photo de votre animal que vous aimez bien, la faire encadrer et la mettre sur un lieu de passage
  • Réunir un ensemble de photo et en faire une collection ou un collage qui résumera le bout de chemin que vous avez fait ensemble et évoquera tous les bons souvenirs vécus
  • Faire réaliser un portrait par un artiste d’après une photo particulièrement réussie
  • Créer vous-même un objet en utilisant vos talents manuels : un simple bracelet que vous porterez sur vous, des objets avec la photo de l’animal par transfert et si vous êtes vraiment un artiste, pourquoi pas une petite statuette à son effigie.

Honorer sa mémoire

  • Sur le site de la fondation 30 millions d’amis , vous pouvez y diffuser des photos, parler de lui, lui dédier un dernier message d’amour et même y recevoir des condoléances.

Page en mémoire de 30 millions d’amis

  • Si vous êtes doué en informatique, vous pouvez construire votre propre site web en l’honneur de votre compagnon
  • S’il est mort d’une maladie particulière, vous pouvez faire un don à la recherche pour aider d’autres animaux.
  • Vous pouvez aussi honorer sa mémoire en donnant du temps en son nom à une association de protection des animaux.
  • L’écriture est particulièrement thérapeutique et peut prendre différente forme :
  • un recueil dans lequel vous raconterez tous les bons souvenirs, l’histoire de sa vie, comment vous vous êtes rencontrés. Cela peut être une réalisation familiale où chacun apportera sa contribution.
  • Un poème sur lui ou pour lui
  • Une lettre pour lui dire combien vous avez apprécié sa compagnie, comment il vous rendu meilleur, tout ce qu’il vous a enseigné et pourquoi pas, s’il traîne un petit sentiment de culpabilité, lui parler de vos regrets et demander son pardon.

Comment rendre hommage à l’animal decede

 

Mon sentiment personnel

Certes les rituels de deuil  peuvent aider dans le processus d’acceptation et de deuil et s’avère réellement thérapeutique mais soyez vigilant à ne pas faire de ce lieu de souvenir un lieu de pèlerinage. Cela contribuerait à garder l’esprit et le cœur concentré sur la mort et la perte et non sur la vie, l’amour et le souvenir. Votre compagnon faisait partie de votre vie et l’hommage que vous lui rendez fait partie aussi de votre vie mais ne doit pas être un rappel permanent de sa mort et de son absence.

Le plus bel endroit pour conserver intact le souvenir de nos chers disparus, c’est au plus profond de notre cœur et c’est là que doit vous conduire le chemin du deuil.

Si vous sentez que n’arrivez pas à surmonter tout seul votre chagrin et que vous avez besoin d’en parler, n’hésitez pas à contacter ce dispositif d’accompagnement au deuil qui propose notamment des groupes de parole gratuits.

À lire également ces articles sur le même sujet

Comment dépasser la mort de votre animal domestique

Comment affronter l’euthanasie de votre animal de compagnie

Comment faire le deuil de votre animal de compagnie

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.