Archives mensuelles : février 2018

La communication intuitive avec le monde animal

MODULES A LA CARTE Du 17 au 23 mars 2018

Avec la Dr Vét. Anna EVANS

Initiation à la Communication Intuitive ®- la méthode originelle

Un apprentissage ludique et structuré de l’outil, ouvert à tous

Dépasser les difficultés pratiques

Les ressources pour ne pas rester bloqué sur une limite.

Accessible après le niveau Initiation

Les thérapies de la conscience pour l’animal

Qu’est-ce que c’est ? Comment en faire bénéficier l’animal ?

Niveau Intermédiaire, co animé, accessible après le niveau Initiation

Les constellations animales

Une exploration des liens inconscients qui relient tous les êtres vivants

Niveau Approfondissement, co animé, accessible après le niveau Intermédiaire

Groupes de parole autour de la mort, l'euthanasie et le deuil de l'animal de compagnie

Fondation pour le développement du bien-être animal

Vous avez peut-être déjà senti que « quelque chose » se passe entre vous et les animaux que vous côtoyez, comme si vous vous compreniez au-delà des mots, mais vous vous demandez s’il s’agit de votre imagination…

De fait, certaines personnes font parfois l’expérience d’une communication directe avec des animaux, qui est validée par leur comportement, mais il n’est pas toujours facile de se faire confiance ou d’avoir une intuition quand on veut…

Chaque atelier de Communication Intuitive® (ou CI) est unique car il aborde des aspects différents de notre rapport à l’animal et à son environnement, à travers des situations de la vie réelle.

Votre connaissance de la Communication Intuitive® se développera d’autant plus que vous participerez à une grande variété de ces formations, et vous verrez peu à peu vos aptitudes nouvelles vous amener à une autre manière de vivre. Consulter le site annaevans.org régulièrement pour connaître les autres thèmes proposés.

Renseignements  et Inscription

Site d'accompagnement du deuil animal

Entre chiens et chats

« S’entendre comme chien et chat »

Cette locution s’inspire de la mauvaise relation qu’ont populairement les chats et les chiens. Ce conflit semble instinctif et donc perpétuel, ce qui a donné son sens à l’expression qui qualifie désormais des relations tendues entre deux personnes.

site d'accompagnement du deuil animal

Eh bien ce n’est pas vrai ! Chien et chat peuvent tout à fait vivre ensemble en paix. J’ai réussi ce défi plusieurs fois.

Il faut simplement qu’ils apprennent à se connaître.

En général, c’est le chat qui pose les règles du jeu et le chien connaît très rapidement les limites qu’il ne peut pas dépasser.

SOS Bulle d’amour

 

Comment dépasser la mort de votre chat ?

Comment dépasser la mort de votre chat ?

Charismatiques, libres, confiants et tenaces, les chats sont, derrière les poissons, les animaux de compagnie préférés des Français. Lorsqu’ils s’en vont, faire le deuil de leur présence et de leur affection est un travail long, complexe et douloureux. Pour faire en sorte que les souvenirs heureux passés avec eux prennent la place du chagrin et de la peine, il ne faut pas négliger certaines étapes. C’est à ce prix qu’on pourra reprendre le cours de sa vie.

Comment dépasser la mort de votre chat ?

Dans l’antiquité, les chats étaient adulés comme des dieux. Ils ne l’ont pas oublié.
Terry Pratchett

NOTRE CHAT ET NOUS : 10 000 ANS DEJA

Le chat fascine depuis la nuit des temps.

La dernière enquête FACCO/TNS SOFRES conduite à l’automne 2014 confirme la progression du chat dans les foyers français. En deux ans, la population féline a augmenté de plus de 11% passant de 11,4 à 12,7 millions.

Sur les 28 876 157 foyers recensés en France, 28 % possèdent au moins un chat (soit plus de 8 millions de foyers). De race ou trouvé, adopté en refuge, acheté ou offert, à poils ras ou long, les chats font partie intégrante de la vie quotidienne. Les possesseurs de chats sont 58 % à estimer que leur félin augmente leur bien-être et 19 % trouvent qu’ils se sentent moins seuls.

Comment dépasser la mort de votre chat ?

Le chat ronronne le présent, il est toujours dans aujourd’hui.
Paul Morand

Présence calme et silencieuse, déclencheur de joies simples, le chat apporte à l’homme apaisement et réconfort par ses ronronnements.  Au sein du foyer, le chat sait trouver rapidement sa place en développant des liens différents avec chaque membre de la famille. Aujourd’hui, on n’attend plus seulement de lui d’être utile, mais de pouvoir nouer une relation de qualité.

Selon Véronique Aïache, auteur de L’art de la quiétude, « la compagnie d’un chat est d’une douceur exquise, un peu comme celle du sourire bienveillant de quelqu’un qui ne dirait jamais un mot plus haut que l’autre. Il faut dire que tout en lui invite à la quiétude : son aura olympienne, sa beauté reposante, ses jeux exécutés avec grâce, son pas silencieux. »

Il est donc parfaitement normal d’avoir une peine immense quand disparaît ce compagnon de vie. Sa mort est une charge émotionnelle importante et les réactions face à son décès ne sont pas anodines car il a pris une place toute particulière dans notre vie.

« Ma petite Choupinette m’a quitté récemment. Sa présence va me manquer, ses câlins et ses bisous aussi! Elle a été un compagnon idéal en m’apportant un amour sans limite !»  témoigne Pascale dont la chatte est morte à 14 ans.

A QUI PUIS-JE EN PARLER ?

Si votre entourage aime les animaux, vous allez être soutenus dans l’épreuve que vous traversez. Ne dissimulez  pas vos sentiments, n’essayez pas de paraître fort et calme. Partager vos émotions avec des personnes qui comprennent est la meilleure manière d’y faire face et de les prendre en compte. N’hésitez pas à exprimer combien votre chat comptait pour vous et à quel point il vous manque, auprès de quelqu’un avec qui vous pouvez pleurer et montrer votre chagrin.

Comment dépasser la mort de votre chat ?

Les larmes viennent du cœur et pas du cerveau.
Leonardo da Vinci

Si vous n’avez personne à qui vous confier ou si vous sentez que vous avez besoin d’aide, demandez à votre vétérinaire de vous recommander une structure de soutien.  Souvenez-vous que votre chagrin est sincère et à ce titre mérite de l’écoute.

Structure d’accompagnement deuil animal

Groupes de parole autour de la mort et du deuil de l’animal

Professionnel du soutien deuil animal

NE PAS ALIMENTER LA SOUFFRANCE

Dans les semaines et les mois qui suivent la perte d’un chat, les actes du quotidien nous ramènent souvent, malgré nous, à cette peine qui nous submerge.

On veut retrouver dans le monde cet être qu’on a perdu, on veut le voir. Alors on met des photos partout dans la maison. On a aussi besoin de l’entendre. Alors on réagit au moindre bruit dans la maison. On a besoin de le toucher. Alors on a parfois l’impression qu’il nous a frôlés. On a besoin de le sentir. Alors on sent tous les objets qu’il a marqués de son odeur.

C’est normal. Toutes ces choses qui font qu’on a envie de parler encore et encore de cet être, et que de lui : C’est normal.

C’est normal dans les premiers jours mais au bout d’un certain temps, il vaut mieux essayer de ne pas alimenter outre mesure ce manque.

Laurence dont le chat Moki est mort récemment me confie : « j’ai gardé une housse de coussin sur laquelle il était, pour l’instant je ne veux pas la laver, je la garde et la respire de temps à autre. Ça me fait du bien, c’est un dernier lien avec lui. Je verrai… sans doute un jour je la mettrai dans la machine à laver… ou pas ! »

Comment dépasser la mort de votre chat ?

Mon chat est ma petite âme-sœur. Il n’est pas juste un chat, il est mon ami.
Tracey Emin

Car ce panier qui est resté au même endroit, sa gamelle que l’on n’a pas jetée et les quelques poils qui traînent nous empêchent d’entamer le travail de deuil. Ranger ses affaires, ce n’est le rayer de notre vie, le trahir.

Reprendre le cours de la vie et avancer est la meilleure méthode pour garder de lui un souvenir heureux et moins difficile.

EVITER LA CULPABILITÉ

La culpabilité peut surgir si vous vous sentez responsable de la mort de votre animal,

« Si seulement j’avais été plus attentive aux symptômes de Moki ! Je m’en veux de n’avoir pas été plus vigilante.» me dit encore Laurence.

C’est souvent inutile et non fondé de s’accabler de culpabilité au sujet de la maladie qui a touché votre animal. Ce qui est fait, est fait. Et cela ajoute à la difficulté de dissiper votre chagrin.

Pour anticiper cette culpabilité, voici quels sont les signes précurseurs de maladie pour les chats quel que soit son âge :

Un changement d’appétit

Si votre chat mange moins que d’habitude, cela peut être dû au fait qu’il chasse à l’extérieur ou aux conditions météorologiques chaudes qui affectent son appétit. Cependant, cela peut aussi parfois cacher des problèmes de santé, en particulier pour les chats seniors.

Nausées et vomissements

Il peut être normal pour un chat de vomir des boules de poils ou de l’herbe.  Par contre si votre chat vomit de la nourriture ou du sang de manière régulière, s’il a des difficultés à avaler, tendance à s’étouffer ou s’il a des haut-le-cœur, consultez votre vétérinaire.

Ce sont des symptômes de diverses maladies chez le chat (problèmes intestinaux ou atteintes des reins et du foie. S’ils s’accompagnent de léthargie, de dépression, de diarrhée ou de perte d’appétit il y a obligatoirement des problèmes sous-jacents.

Problèmes d’élimination

Si vous notez des symptômes qui pourraient suggérer une infection ou un trouble urinaire (diarrhée, présence de sang dans les selles ou l’urine) surtout si cela s’accompagne de léthargie, perte d’appétit et de poids, emmenez-le faire un bilan rapidement.

Si votre chat entre et sort de sa litière fréquemment, s’il s’accroupit sans uriner ou urine en petite quantité, s’il miaule dans la litière, il se peut qu’il ait une infection urinaire.

Si votre chat commence à boire ou à uriner de manière plus soutenue sans modification de son régime, cela peut être un signe de maladie liée aux reins telle que le diabète.

Une maladie des voies urinaires non traitée peut être très dangereuse, il est important de le traiter dès l’apparition des premiers signes.

Prise de poids excessive

Si votre chat prend beaucoup de poids rapidement, cela peut le rendre obèse et provoquer un diabète, des problèmes de mobilité et d’autres maladies. Vous devez pouvoir sentir les côtes de votre chat lorsque vous le caressez ou lorsque vous le portez ; dans le cas contraire, il se peut qu’il soit en surpoids.

Peau et pelage

Le pelage est un bon indicateur de santé pour votre chat. Sa peau doit être lisse et rose ou noire et son pelage doit être doux et brillant.

Des croûtes dues au grattage, un excès de toilette ou la perte de poils peuvent indiquer que votre chat présente une maladie de la peau.

Pensez à le protéger efficacement des puces. Surveillez également ses oreilles qui ne doivent présenter ni rougeurs, ni sécrétions brunâtres.

Comment dépasser la mort de votre chat ?Bouche et gencives

Rougeur à l’intérieur ou autour de la bouche, des gencives enflées ou une mauvaise haleine sont des signes possibles de maladie buccale. Ces symptômes sont très douloureux et votre chat peut perde l’appétit, manger d’un seul côté de la mâchoire, laisser tomber de la nourriture en mangeant et perdre du poids.

Respiration

Les chats ne respirent pas la gueule ouverte. Si votre chat halète, suffoque, respire très rapidement, tousse ou fait du bruit en respirant, cela peut être le signe d’un grave problème au niveau du système respiratoire et doit être traité comme une urgence.

Yeux et nez

Éternuer, avoir le nez qui coule et les yeux rouges peut indiquer un problème dentaire, un virus ou une autre maladie affectant le système respiratoire supérieur.

Des sécrétions visqueuses persistantes, un saignement de nez, un clignement excessif des yeux ou des rougeurs autour des yeux peuvent indiquer une pathologie sous-jacente.

Si la troisième paupière de votre chat reste fermée sur l’œil, il se peut que quelque chose y soit coincé, que votre chat ait une infection ou que sa santé générale soit mauvaise.

Os et articulations

Si votre chat boite, il s’est peut-être blessé ou il souffre de douleurs articulaires.

S’il met du temps à se lever ou à se coucher, s’il ne peut pas sauter aussi haut qu’avant ou s’il a des difficultés à monter et à descendre les escaliers, il peut souffrir d’un problème osseux ou articulaire qui mérite une intervention vétérinaire pour soulager sa douleur.

LIRE AUSSI SUR LE MÊME SUJET

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie

Comment dépasser la mort de votre chien

Comment dépasser la mort de votre cheval

BIBLIOGRAPHIE

Frantz Cappé, Mon chat, mon chien va partir

Marina von allmen, Quand l’animal s’en va

Anna Evans, La mort de l’animal

 

 

S’engager pour les Loups

Communication Intuitive® Anna Evans 2018

Un projet d’écovolontariat de la Fondation Anna Evans

3 au 10 mars 2018 en Lozère (France)

 

Groupes de parole autour de la mort, l'euthanasie et le deuil de l'animal de compagnie

             Fondation pour le développement du bien-être animal

Communiquer avec des loups et faire le choix de transmettre leurs messages à travers un ouvrage collectif

  • Vous êtes passionné(e) par la nature sauvage, le devenir des écosystèmes terrestres, ou les relations inter-espèces ?
  • Vous aimez collaborer au positionnement de la société envers un animal controversé ?
  • Vous croyez à l’importance de l’éducation et vous avez envie de vous investir en tant qu’éco-volontaire pour transmettre vos valeurs ?

Nous sommes aujourd’hui en Europe occidentale à une croisée de chemins. Après son extermination voici deux siècles, le loup a entamé il y a 10 ans une reconquête de nos territoires, mais les peurs ancestrales et la gestion actuelle de l’élevage ont poussé les politiques à autoriser les tirs : les nombres d’abattages augmentent.

Derrière ce comportement réactionnel se cachent des questionnements profonds : quelle part voulons-nous laisser au monde sauvage ? Est-il encore possible pour un écosystème naturel de coexister avec la présence humaine ? Est-ce une problématique de spécialiste, ou sommes-nous tous concernés ?

Au-delà de l’espace d’intériorisation et de partage nécessaires pour examiner ces questions, la CI est un outil précieux pour dialoguer avec les loups et découvrir leur positionnement. Nous avons l’ambition de devenir des témoins intimes de ce dilemme, pour en diffuser les enjeux au grand public à travers un ouvrage collectif original et authentique.

Votre participation à ces journées sera donc l’opportunité d’expérimenter pour retransmettre, c’est pourquoi il ne s’agit pas d’un « atelier » où tout est centré sur l’accompagnement de votre cheminement personnel, mais d’un « projet », au cours duquel vous agirez avec la conscience d’être des témoins pour la société, qui retransmettront quelque chose de leur cheminement.

Le livre est un projet collectif et pédagogique, car pour pouvoir s’immerger dans l’univers des loups, il est essentiel de s’approcher de leur fonctionnement. Pour restituer avec authenticité leur dimension, vous apprendrez par exemple l’aptitude à passer de la « meute » à la force de l’individu. La diversité dont sont capables les loups sera également présente dans le parc, qui héberge 5 sous espèces venues de biotopes variés.

Renseignements  et Inscription

 

 

 

SOS Bulle d'Amour accompagnement deuil animal

Quand l’animal s’en va

Qu’elle soit accidentelle ou attendue, la mort d’un animal de compagnie est tragique. Cette petite boule de poils qui nous a donné tant d’amour nous quitte forcément un jour, et contrairement à ce que certains pensent, le deuil sera difficile.

SOS Bulle d'Amour accompagnement deuil animal

 

 

 

« Elle a réuni ses dernières forces pour venir s’éteindre dans mes bras. Je l’ai cajolée et lui ai parlé jusqu’au dernier moment. Elle est morte à 18h14, et aujourd’hui encore, à chaque fois que cette heure s’affiche, je pense à elle et j’ai envie de pleurer »

Témoignage anonyme

 

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie ?

Dépasser la mort de votre animal de compagnie naturellement dépend  de certains facteurs : quelle place avait-il dans votre vie, quelle relation aviez-vous avec lui, dans quelles circonstances a-t-il disparu, étiez-vous préparé. Si vous vivez ce moment dans la solitude, faites-vous aider par des spécialistes du deuil animal ou participez à des groupes de parole sur le sujet.

 

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie ?

La chose la plus difficile à supporter quand ils s’en vont, ces amis tranquilles, c’est qu’ils emportent avec eux tant d’années de nos propres vies.
John Galsworthy

Dépasser la mort de votre animal : quelle place avait-il dans la famille 

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie ?Le sujet de la mort de l’animal de compagnie devient, dans notre société moderne, spécialement courant pour leurs propriétaires.

La crainte de la mort s’accroît de plus en plus dans notre monde. D’autre part, une plus grande proximité s’est installée entre l’homme et l’animal. Ce dernier tend à devenir un membre à part entière de la famille.

 

« Étant donné la force des attachements que nous développons avec nos animaux de compagnie, considérés comme des amis fidèles qui enrichissent notre quotidien, nous perdons avec leur départ une relation intime et profonde, et les habitudes qu’elle a créée. La mort d’un animal génère ainsi une authentique souffrance morale », déclare Anna Evans, vétérinaire et auteur de « La mort de l’animal »

Si la mort d’un animal est difficile à surmonter pour un adulte, pour un enfant cela peut être encore plus complexe.

« La mort de son chat ou de son chien est très souvent pour l’enfant sa première expérience de la mort et du deuil.  écrit Frantz Cappé, vétérinaire et auteur du livre « Mon chat, mon chien va partir ».

Pour les autres animaux de la maison, il n’est pas rare de les voir manifester des comportements inhabituels lors du départ d’un compagnon.

Il est tout à fait normal d’avoir de la peine quand disparaît un animal à qui on a donné un nom et une place au sein de son foyer. La mort de l’animal est une charge émotionnelle importante pour le maître. Les réactions au décès de leur animal sont pourtant variables selon les propriétaires et le contexte de la mort. Chaque être réagit à sa manière.

Dépasser la mort de votre animal qui était un vrai compagnon de vie

Il nous ronronne près de l’oreille, nous regarde avec admiration, nous câline et nous rend joyeux. Notre animal de compagnie possède une place toute particulière dans notre cœur.

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie ?

Le temps passé avec des chats n’est jamais perdu     Sigmund Freud

« Quand votre petit animal est arrivé dans votre vie, vous n’imaginiez pas l’intensité des liens qui allaient se tisser entre vous. Vous ne pensiez pas recevoir autant d’amour, d’une façon aussi joyeuse et inconditionnelle », écrit Frantz Cappé, vétérinaire, dans son livre Mon chat, mon chien va partir.

« Quel que soit l’animal, il ne vous juge pas, n’est pas jaloux, ne vous trompe pas, et vous aime tel que vous êtes. Et cela, jamais un humain ne le fera », commente Chantal, dont la chienne Mata est décédée à l’âge de 12 ans.

Eh oui, si on donne à notre animal des surnoms comme « mon bébé » ou « mon petit chou », ce n’est pas anodin. Ce dernier prend une place considérable dans notre cœur, parfois au même titre qu’un être humain. Mais sa perte peut-elle être aussi dure que le décès d’un proche ?

Dépasser la mort de votre animal qui avait un rôle essentiel dans votre vie

Ce sont des compagnons mais aussi des maîtres de vie.

Pour Patrice, son cheval, même s’il ne vivait pas avec lui, était un réel compagnon de vie. « Prince était un prolongement de moi. Avec lui, je ressentais un bien-être incroyable et un élan de liberté. C’était aussi un vrai maître de vie ». 

Lors des périodes clefs de la vie, l’animal peut jouer un rôle essentiel dans le bien-être de son maître.

« Un animal est une véritable éponge à émotions, il a des vertus thérapeutiques. Il peut apporter énormément par exemple aux personnes âgées et aux adolescents », indique la psychologue clinicienne Maïté Tranzer.

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie ?

Selon Valérie, 48 ans, si le chagrin causé par la perte de son chien a été aussi forte, c’est parce qu’elle l’a forcée à voir les choses en face. « Sa disparition a réveillé mon mal existentiel : nous ne sommes pas éternels, mais bien mortels ».

Dépasser la mort de votre animal : les circonstances de son décès 

 

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie ?

Lorsque nous adoptons un chien ou tout autre animal de compagnie, nous savons qu’il va finir par nous dire au-revoir mais nous le faisons toujours
Bruce Cameron

Le décès d’un animal peut être naturel ou provoqué. Les raisons de cette décision sont très diverses. Alors apparaît une forme de dualité entre mort subie et mort souhaitée.

Dépasser la mort de votre animal : Mort naturelle

Elle survient après une maladie (longue ou fulgurante), lors d’une intervention chirurgicale, suite à un accident ou liée à la vieillesse. Ces décès sont imprévus et non voulus.

La vieillesse et la maladie sont les premières causes de décès (respectivement 33  et 31%) puis les accidents avec 12%.

Certains, même en cas de longue maladie, ne veulent pas avoir recours à l’euthanasie. Ils souhaitent s’investir et essaient de sauver leur animal.

Plusieurs hypothèses peuvent être émises :

  • Ils ont peur de la mort elle-même
  • Ils ne sont pas prêts à faire face à l’absence
  • Prolonger l’animal leur permet de s’habituer à l’idée de la perte
  • Ils font une projection sur leur propre personne. Donc ils s’obstinent sur un traitement comme ils aimeraient qu’on le fasse au moment de leur décès

Ils ont besoin de comprendre pour accepter la réalité de la mort. Il est fréquent qu’ils  téléphonent au vétérinaire pour avoir une explication sur le décès de leur animal. Ils ont du mal à admettre le décès de leur cher compagnon. Ainsi ils retardent le moment où ils devront se faire une raison. Il faut que ce soit le vétérinaire qui constate la mort.

Les décès lors d’une intervention ou d’une hospitalisation sont encore plus difficiles à accepter.

Dépasser la mort de votre animal : Mort subie – mort souhaitée

Une opposition nette entre 2 concepts apparaît clairement : celui de la mort souhaitée et celui de la mort subie. Selon la situation, une des deux dimensions l’emporte sur l’autre. Mais il semble que, quel que soit le contexte, les 2 soient présentes à des degrés différents.

Mort souhaitée : Il y a dans ce concept la notion de délivrance même si le propriétaire n’en est pas toujours conscient. Le propriétaire désire se débarrasser de son animal pour diverses raisons :

  • Il ne supporte pas de voir souffrir l’animal
  • C’est trop compliqué pour lui
  • Les soins sont très chers etc…

Dans le cas d’une maladie longue et douloureuse, le propriétaire refuse l’acharnement thérapeutique pour ne pas prolonger la souffrance de son animal. Il fait alors le choix de l’euthanasie. La mort «souhaitée» devient alors plutôt subie.

Mort subie : Il s’agit des accidents, des maladies sans soins possibles, de morts naturelles, de vieillesse par exemple. Cette notion est très liée à la relation existante entre l’humain et l’animal. La mort est d’autant plus subie que l’affection du maître est grande et la mise en place du deuil peut s’avérer plus complexe que cela pourrait paraître.

 

Comment dépasser la mort de votre animal de compagnie ?

Dépasser la mort de votre animal : Conclusion

Que ce compagnon adoré qui a partagé nos joies et nos peines arrive à la fin de vie et s’éteigne doucement ou qu’il meure brutalement d’une maladie fulgurante, empoisonné ou heurté par une voiture, c’est toujours un immense chagrin et le moment de pleurer.
Dans le premier cas, nous sommes préparés à cette échéance. Nous savons que la mort fait partie du jeu de la vie. Et nous concevons bien la trop courte espérance de vie de nos amis animaux.

Par contre si la mort est soudaine, violente ou précoce, dépasser la mort de votre animal est encore plus difficile. Elle génère une grande colère, un sentiment d’injustice ainsi que le refus de croire à ce qui vient d’arriver.
Les morts prématurées sont tout particulièrement émouvantes et la brutalité d’un décès accidentel ne facilite pas son acceptation.

ARTICLES SUR LE MÊME SUJET

Comment affronter l’euthanasie de votre animal

Comment faire le deuil de votre animal

Surmonter la mort de votre chat

Surmonter la mort de votre chien 

 

deuil de votre animal : besoin d'en parler

Groupe de parole autour du deuil de votre animal du 15 mars 2018

Nos groupes de parole sont ouverts à tous et gratuits. Vous pouvez participer librement aux thèmes qui vous intéressent : la seule condition est de vous y inscrire au préalable. Ils représentent un espace d’écoute, d’ouverture et de partage, et fonctionnent selon des règles permettant de respecter cet esprit.

Groupes de parole autour de la mort, l'euthanasie et le deuil de l'animal de compagnie

Fondation pour le développement du bien-être animal

Le prochain groupe a lieu le Jeudi 15 MARS 2018 de 18H à 19H

Sur le thème du deuil, pour toutes les personnes qui ont vécu des situations similaires à celles-ci :

  • Le travail de deuil : qu’est-ce que c’est ? comment s’y retrouver dans  les étapes du deuil
  • La difficulté du deuil : « je ne peux parler de mon animal mort à personne autour de moi ; des mois après, je ne peux pas parler de mon animal mort sans pleurer ; je ne pensais pas que j’aurais autant de chagrin ; comment affronter l’incompréhension de mon entourage qui ne comprend pas qu’on puisse avoir du chagrin pour un animal…
  • Culpabilité/responsabilité : « je ne me suis pas assez occupé de lui pendant sa maladie ; je l’ai laissé en pension chez quelqu’un, il s’est senti abandonné et il est mort ; je n’ai pas pu lui dire au-revoir pour x raison ;  je ne me rendais pas compte qu’il était si malade ; J’ai dû faire euthanasier mon animal et je le regrette maintenant ; je n’ai pas pu rester auprès de lui et je me sens coupable ».
  • Reprendre un animal : « combien de temps après la mort du précédent ; je n’ai pas envie car j’ai peur d’oublier l’autre ; j’aurais l’impression de trahir celui qui est parti ; je ne veux plus souffrir »
surmonter la mort de l'animal et faire le travail de deuil

L’homme est un animal qui a la faculté de penser quelquefois à la mort.
Jules Renard

ANIMATION

Françoise Moulins est sophrologue et formée à l’écoute active quelle a pratiqué professionnellement dans son métier de Conseillère. Elle accompagne bénévolement pendant trois ans des personnes en fin de vie en milieu hospitalier. Dans son association, elle initie en parallèle des groupes de parole pour accompagner le deuil d’êtres humains. Nourrie par un parcours personnel riche et fécond, elle aspire à offrir son soutien à d’autres personnes qui comme elle, ont vécu difficilement le deuil d’un animal aimé, ou sont dans la peine autour de la mort d’animaux.

Elle rencontre la Dr Anna Evans au cours des formations qu’elle anime dans le cadre de la Fondation qu’elle a créée au service du monde animal et un lien de confiance se noue : elles décident de créer ensemble un groupe de parole en ligne, facilitant ainsi les échanges entre des personnes éloignées ou se déplaçant difficilement. Ce service, offert gratuitement, a pour ambition d’apporter une chaleur humaine à ceux qui souffrent d’un deuil animalier, souvent dans l’isolement et l’incompréhension de leur entourage.

Nous vous souhaitons de belles rencontres !

Renseignements  

Inscription

 

euthanasie de votre animal besoin d'en parler

Groupe de parole autour de l’euthanasie de votre animal du 08 mars 2018

Nos groupes de parole sont ouverts à tous et gratuits. Vous pouvez participer librement aux thèmes qui vous intéressent : la seule condition est de vous y inscrire au préalable. Ils représentent un espace d’écoute, d’ouverture et de partage, et fonctionnent selon des règles permettant de respecter cet esprit.

Groupes de parole autour de la mort, l'euthanasie et le deuil de l'animal de compagnie

Fondation pour le développement du bien-être animal

Le prochain groupe a lieu le Jeudi 8 MARS 2018 de 18H à 19H

Sur le thème de l’euthanasie,  pour toutes les personnes qui ont vécu des situations similaires à celles-ci :

  • La prise de décision: les critères ; est-ce qu’on peut refuser et le laisser partir naturellement s’il ne souffre pas…
  • Les indications d’euthanasie: problèmes comportementaux ; agressivité
  • Les à-priori: « je n’ose pas demander au vétérinaire de l’euthanasier car j’ai peur qu’il pense que je veux m’en débarrasser ; je ne veux pas faire euthanasier mon animal quoi qu’il arrive, car je préfère qu’il meure de sa belle mort »…
  • Rester près de son animal lors de l’euthanasie: la culpabilité de ne pas pouvoir rester ; la peur d’y assister…
surmonter la mort de l'animal et faire le travail de deuil

L’homme est un animal qui a la faculté de penser quelquefois à la mort.
Jules Renard

ANIMATION

Françoise Moulins est sophrologue et formée à l’écoute active quelle a pratiqué professionnellement dans son métier de Conseillère. Elle accompagne bénévolement pendant trois ans des personnes en fin de vie en milieu hospitalier. Dans son association, elle initie en parallèle des groupes de parole pour accompagner le deuil d’êtres humains. Nourrie par un parcours personnel riche et fécond, elle aspire à offrir son soutien à d’autres personnes qui comme elle, ont vécu difficilement le deuil d’un animal aimé, ou sont dans la peine autour de la mort d’animaux.

Elle rencontre la Dr Anna Evans au cours des formations qu’elle anime dans le cadre de la Fondation qu’elle a créée au service du monde animal et un lien de confiance se noue : elles décident de créer ensemble un groupe de parole en ligne, facilitant ainsi les échanges entre des personnes éloignées ou se déplaçant difficilement. Ce service, offert gratuitement, a pour ambition d’apporter une chaleur humaine à ceux qui souffrent d’un deuil animalier, souvent dans l’isolement et l’incompréhension de leur entourage.

Nous vous souhaitons de belles rencontres !

 

Renseignements  

Inscription 

 

 

 

Fondation Anna Evans

Approcher le poney ou le cheval en confiance

ATELIER « L’Univers des Chevaux » Pour les jeunes de 8 à 15 ans

Le 2 mars 2018 à Tarascon (13) de 9H30 à 16H30

Groupes de parole autour de la mort, l'euthanasie et le deuil de l'animal de compagnie

Fondation pour le développement du bien-être animal

Au cours de cette journée, nous proposons une mise en situation avec les chevaux et les poneys pour étudier leur comportement et apprendre à interagir avec eux dans le respect et la sécurité.

Des explications théoriques et des jeux en salle sont également au programme.

Activité uniquement à pied, cette journée n’est pas un stage d’équitation.

Elle peut cependant permettre aux participants de se mettre en confiance avec le cheval avant toute activité équestre.

Renseignements  et Inscription

 

 

 

 

groupe de parole autour de la mort de votre animal - comment affronter la mort de votre animal

Groupe de parole autour de la mort de votre animal du 1 mars 2018

Nos groupes de parole sont ouverts à tous et gratuits. Vous pouvez participer librement aux thèmes qui vous intéressent : la seule condition est de vous y inscrire au préalable. Ils représentent un espace d’écoute, d’ouverture et de partage, et fonctionnent selon des règles permettant de respecter cet esprit.

Groupes de parole autour de la mort, l'euthanasie et le deuil de l'animal de compagnie

Fondation pour le développement du bien-être animal

Le prochain groupe a lieu le Jeudi 1 MARS 2018 de 18H à 19H

Sur le thème de la mort, pour toutes les personnes qui ont vécu des situations similaires à celles-ci :

  • La mort de votre animal dans des circonstances dramatiques: j’ai trouvé mon chat mort égorgé au fond de mon jardin ; mon chien a été tué par une voiture sous mes yeux ; mon cheval est mort dans un incendie …
  • La mort d’un animal jeunequ’elles que soient les circonstances
  • Gérer la mort de l’animal dans l’environnement familial: comment l’annoncer ; l’absence pour les enfants, les autres animaux de la maison…
  • Les peurs devant la mort de son animal: je ne veux pas laisser sortir mon animal car j’ai peur qu’il lui arrive quelque chose
  • Comment se préparer à la mort de l’animal: dans le cas d’un animal âgé même s’il n’est pas malade ; dans l’urgence quand on vient de découvrir qu’il est gravement malade
  • L’accompagnement d’un animal mourant: que faut-il faire ; comment gérer notre impuissance devant la souffrance de l’animal qui va mourir…
surmonter la mort de l'animal et faire le travail de deuil

L’homme est un animal qui a la faculté de penser quelquefois à la mort.
Jules Renard

ANIMATION

Françoise Moulins est sophrologue et formée à l’écoute active quelle a pratiqué professionnellement dans son métier de Conseillère. Elle accompagne bénévolement pendant trois ans des personnes en fin de vie en milieu hospitalier. Dans son association, elle initie en parallèle des groupes de parole pour accompagner le deuil d’êtres humains. Nourrie par un parcours personnel riche et fécond, elle aspire à offrir son soutien à d’autres personnes qui comme elle, ont vécu difficilement le deuil d’un animal aimé, ou sont dans la peine autour de la mort d’animaux.

Elle rencontre la Dr Anna Evans au cours des formations qu’elle anime dans le cadre de la Fondation qu’elle a créée au service du monde animal et un lien de confiance se noue : elles décident de créer ensemble un groupe de parole en ligne, facilitant ainsi les échanges entre des personnes éloignées ou se déplaçant difficilement. Ce service, offert gratuitement, a pour ambition d’apporter une chaleur humaine à ceux qui souffrent d’un deuil animalier, souvent dans l’isolement et l’incompréhension de leur entourage.

Nous vous souhaitons de belles rencontres !

Renseignements

Inscription