Relaxation Sophrologie Visualisation

 

LA RELAXATION

Se relaxer, c’est apprendre à se détendre, à sentir son corps, être présent à tout ce qui se passe en soi (agréable ou désagréable), vivre toutes ses sensations, ses émotions.
Se relaxer, c’est se libérer, libérer ses larmes et ses rires, sa tristesse et ses joies, sa colère ou sa tendresse.
Se relaxer, c’est ressentir, respirer, jouer, écouter, relâcher, être à l’écoute de son corps et de ses émotions.

Qu’est ce qui empêche de le faire ? Ce sont les peurs, les tensions, l’image que l’on a de soi, les croyances, le cinéma et les discours intérieurs.
En se relaxant, on se réapproprie ses énergies, celle qu’on aime et celle qu’on n’aime pas, celles qu’on connaît et celles qu’on ne connaît pas.

La relaxation ne supprime pas les émotions.
Elle permet de les rencontrer dans un contexte sécurisant. On a le choix, soit de les expérimenter, soit de les éloigner momentanément parce qu’elles sont trop dures à vivre dans l’instant.
Elle nous apprend à regarder nos émotions, sans les juger afin d’en faire des amies qu’on choisit de rencontrer ou non selon notre besoin.

 

 

LA SOPHROLOGIE

« La sophrologie est une école scientifique qui étudie la conscience, ses modifications et les moyens physiques, chimiques ou psychologiques pouvant la modifier dans un but thérapeutique, prophylactique ou pédagogique. »
Alfonso Caycedo fondateur de la sophrologie

Sophrologie, ça veut dire quoi ?
SO  du grec SOS qui signifie Harmonie, Equilibre.
PHRO  du grec PHREN qui signifie Conscience.
LOGIE  du grec LOGOS qui signifie Discours, Science.
Littéralement, c’est la science qui étudie l’équilibre de la conscience.

C’est une thérapie existentialiste qui considère l’individu dans sa totalité et non comme un ensemble de symptômes.
Le travail sophrologique consiste dans le développement de la conscience, éveillée par le sujet lui-même. Ce n’est pas un ensemble de techniques permettant d’apprendre à se relaxer (même si on commence par ça) mais une méthodologie globale qui permet d’éveiller la conscience aux phénomènes présents dans le corps tant sur le plan physique qu’émotionnel et mental.
On ne peut agir sur quelque chose que si on en a conscience. Certaines tensions sont installées depuis tellement longtemps qu’on n’en a même plus conscience. Et elles se manifestent comment ? Par la douleur.

La sophrologie permet de reprendre contact avec ce qui se passe dans notre corps et d’agir dessus. Cette prise de contact doit se faire sans jugement.

L’approche de la sophrologie se fait avec les techniques de base.
La principale technique est la « Sophronisation de base » qui permet de passer d’un niveau de vigilance normal à un niveau appelé en sophrologie « sophroliminal » qui est un processus absolument naturel.
Cet état, on le connaît bien puisque c’est celui dans lequel on est juste avant de nous endormir. C’est aussi celui que nous rencontrons au cours de siestes courtes où nous n’avons pas eu franchement l’impression de dormir mais de somnoler. Et on a tous pu expérimenter à quel point ce genre de sieste est réparateur.

En fait, chaque fois qu’on pratique cette méthode, non seulement on permet à son corps de récupérer et à son système nerveux de s’équilibrer mais aussi on dynamise nos capacités, notre potentiel, notre maîtrise et notre lucidité.
C’est une technique de base dans la mesure où elle sert de base à toutes les autres techniques. Toute séance de sophrologie commence par une sophronisation de base.
C’est par la suite, quand on maîtrise bien cette technique qu’on peut passer à d’autres comme la visualisation positive sur le passé, l’avenir ou qu’on peut apprendre à améliorer le sommeil ou maîtriser la douleur.

LA VISUALISATION POSITIVE (ou CREATRICE)

On mésestime trop souvent l’infinie puissance du cerveau humain. On oublie l’incidence de la volonté sur notre destin. En fait, la pensée humaine est un moteur tellement efficace que l’on pourrait transporter des montagnes…
Oui, bien sûr, c’est une métaphore mais je connais peu de gens qui n’ont pas de montagnes virtuelles à transporter.
La visualisation fait partie intégrante du processus de création qui permet de transporter nos montagnes. C’est un moyen de créer ce qu’on désire sur le plan matériel ou immatériel en utilisant l’imagination. Nous nous visualisons faisant les choses qu’on projette de faire. Avec cette visualisation, il n’y a aucune limite à ce que nous pouvons avoir ou à ce que nous pouvons être. Chaque être humain sur cette planète a la capacité de visualiser, que nous en soyons conscients ou non.
Pour faire simple, la visualisation positive ou créatrice utilise les images mentales à des fins positives pour modifier une habitude ou atteindre un objectif.
C’est un travail de préparation mentale qui permet de concrétiser un objectif que l’on s’est fixé.

La visualisation positive ou créatrice consiste à définir un objectif clair que l’on souhaite atteindre, puis à créer des images mentales représentant la réalisation de l’objectif ave un maximum de détails.
On parle de visualisation, mais plus nos cinq sens sont utilisés dans cet exercice, plus le résultat sera facilement atteint. Il ne s’agit pas seulement de voir, il faut également sentir, ressentir, entendre, goûter…
Il faut VIVRE la scène avec le plus de détails réels possibles.

EXERCICE : Afin de vous permettre d’appréhender ce qu’est la visualisation, je vous propose un exercice d’initiation qui va faire appel à tous vos sens. Il vous permet de constater concrètement les effets physiques d’une bonne visualisation. Lorsque vous maîtriserez cet exercice, vous pourrez ensuite essayer de visualiser des situations plus complexes, plus immatérielles.

    VISUALISATION le bonbon