Archives de catégorie : Savez-vous que…

Se faire respecter par son cheval

Les chevaux fonctionnent dans un troupeau selon une hiérarchie. Un des rôles est le leader: celui qui montre la voie. L’autre position est le dominant: celui qui a la priorité sur les autres. Attention! Endosser le rôle de dominant ne veut pas dire faire preuve de violence.

De temps en temps, le cavalier laisse prendre le rôle de dominant à son cheval. Ça ne se fait pas d’un seul coup. Il y des signes précurseurs qui peuvent vous alerter sur le fait que votre cheval ne vous respecte pas ou ne vous respecte plus. Cette situation peut l’amener très rapidement à prendre le rôle du dominant et inverser la tendance peut s’avérer difficile.

Et avec un animal de plus de 500 kg, un rapport de force de cette nature est impensable, voire même dangereux puisque votre cheval aura toujours le dessus sur vous, étant donné sa force.

Votre cheval ne vous respecte pas si :

Il envahit votre espace

Il a bien sûr le droit de s’approcher de vous mais quand vous avez donné votre accord

Il vous bouscule

Incident fréquent à l’entrée ou la sortie du paddock

Il vous mord et/ou vous tape

Un cheval tapeur ou mordeur est déjà dans la dominance. Il vaut donc mieux prévenir que guérir.

Il cherche dans vos poches

Vous connaissez maintenant les premiers signes de la perte du respect de la part de votre cheval. Il est encore temps de prendre les conseils d’un professionnel pour faire machine arrière.

Bienvenue dans SOS Bulle d’Amour

Vous souhaitez aller plus loin ?

Cet article vous a plus ? Partagez-le.

Vous souhaitez partager votre expérience avec nous ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire en dessous.

Jouer à la balle avec son chien

Savez-vous… pourquoi les chiens ne voient pas le rouge ?

Morphologiquement parlant, la vue d’un chien est assez similaire à celle de l’humain.

L’oeil humain distingue facilement les trois couleurs primaires : le rouge, le vert et le bleu (grâce aux cellules nerveuses de la rétine). Le chien lui, possède des cellules nerveuses qui lui permettent de distinguer les différentes nuances de couleurs froides. Mais, les couleurs à nuances chaudes lui sont inconnues.

 

 

Évitez les objets de couleur rouge pour jouer avec votre chien. Il aura du mal à distinguer cette couleur. Si vous lui lancez la balle dans de l’herbe verte, il ne la trouvera probablement pas ou difficilement. Achetez plutôt une balle de couleur froide, comme le bleu ou le jaune.

Bienvenue dans SOS Bulle d’Amour

 

 

Les moustiques : savez-vous qu’ils sont nécessaires ?

Ce n’est pas pour m’amuser que je fais un article sur les moustiques… quoique !

Je pourrais vous débiter la liste de tous les inconvénients qui résultent de la présence de ces petits animaux sur terre mais j’ai plutôt envie de vous montrer à quel point ils peuvent être étonnants :

  • En fait, nous sommes leur moyen de reproduction. Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas pour se nourrir qu’ils boivent notre sang mais pour fabriquer d’autres moustiques qui viendront nous piquer à leur tour. Démoniaque, non ?
  • Non contents de nous piquer, ils jugent notre façon de nous habiller. Oui, ils préfèrent les gens habillés en noir (en fait, ils sont complètement miros, ils se repèrent aux changements de température et le noir absorbe la chaleur).
  • Vous avez remarqué, je pense, qu’ils arrivent à nous piquer à travers nos vêtements. Si nous voulons être sympas avec eux, pas de cotte de maille !!!!
  • Plus ils nous piquent, moins on s’en rend compte ! Il paraît que notre corps s’habitue…

Même si on les déteste et qu’on en rêve parfois (si, si, si certains soirs de canicule où on ne peut pas dormir sous la couette !!!), on va éviter de les exterminer. Ce serait une très mauvaise idée car ils sont un composant essentiel dans l’écosystème et la chaîne alimentaire. Des milliers d’oiseaux, de poissons et de reptiles se nourrissent de moustiques et ils jouent un rôle essentiel dans la pollinisation de certaines plantes. Donc, s’ils disparaissent… finis les oiseaux et les jolies fleurs, finie la vie telle qu’on la connaît et peut-être finis les êtres humains…

 

Pour finir un extrait du livre

« Perles de sagesse du monde animal » de  Dawn Baumann Brunke

 

C’est un moustique qui parle :

« Les humains ont souvent l’impression que tout le monde se trouve à l’extrémité de leurs doigts et qu’ils peuvent le manipuler comme bon leur semble. Nous servons à montrer à l’humanité que même quelque chose d’aussi petit qu’un moustique peut être incroyablement puissant. Cela peut vous irriter mais cela peut aussi vous inspirer, comme lorsque vous avez l’impression de ne pas vraiment compter dans le monde. Nous tentons de rappeler aux gens ce qu’est la vulnérabilité. »

 

Certains grands de ce monde feraient bien d’en prendre de la graine ! Parole de moustique !

BIENVENUE

Les sangsues

Savez-vous que…

Les sangsues font une réapparition en pharmacologie.

Après des siècles de bons et loyaux services, leur utilisation était devenue totalement anecdotique.

Hippocrate, le père de la médecine, élabore une théorie (la théorie des humeurs) qui va justifier l’usage des sangsues pendant des siècles.

Au Moyen Age, elles sont utilisées aussi bien par les rois que par les paysans.

Elles tombent aux oubliettes à la Renaissance avec l’arrivée de la saignée.

Elles reviennent à la mode au XIXème siècle grâce au docteur Françoise Broussais puis disparaissent complètement au cours du XXème siècle du moins en Europe car l’hirudothérapie fait toujours partie de la médecine traditionnelle en Russie, en Turquie et en Inde.

Mais depuis une trentaine d’années, elles sont de nouveau utilisées dans les services de chirurgie réparatrice et traumatologiques pour leur salive aux vertus antibiotiques, cicatrisantes et anticoagulantes.

Bienvenue

 

Epilepsie : les chiens détecteurs de crise

Savez-vous que…

les chiens sont capables de sentir que leur « humain » va déclencher une crise d’épilepsie.

Les chercheurs n’ont pas encore élucidé comment le chien sent que la crise va arriver. Il pourrait s’agir d’une odeur corporelle émise par la personne.

Ces chiens sont formés pour réagir de façon appropriée à l’approche et pendant la crise. Ils sont choisis en fonction de leurs aptitudes parmi les races habituellement utilisées comme chien d’assistance (golden retriever, labrador retriever).

L’assistance de ce type de chiens permet aux malades d’être plus indépendants.